Grande distribution : il pourrait bien y avoir de gros changements dans vos magasins dans les prochains jours !

Alors que la France entre dans la quatrième semaine de confinement, les supermarchés ne cessent d’ouvrir chaque matin, mais aussi de se plaindre d’une certaine incivilité de la part de clients. Non-respect des distances de sécurité, attroupements dans les rayons et ruée dans les rayons… Cinq scientifiques de Loire-Atlantique préconisent la mise en place d’un « parcours client » et des allées à sens-unique.

>> À lire aussi : Intermarché, Carrefour, Leclerc : ces supermarchés prennent une décision radicale !

Supermarchés : des allées à sens-unique pour le respect des distances de sécurité ?

Rien n’est encore sûr, mais certains supermarchés pourraient bien mettre en place un « parcours client » dans le but de faire respecter les règles de distances de sécurité aux clients. Alors que dans certains marchés de France, les règles des allées à sens-unique et du parcours client sont déjà mises en place, cinq scientifiques préconisent cette méthode pour les supermarchés, qui ont de plus en plus de mal à tenir. En cause : la fatigue, la surcharge de travail, et le non-respect des mesures mises en places. Le parcours client que proposent ces cinq scientifiques serait une mesure en plus pour lutter contre la propagation du Covid-19, comme le souligne Ouest-France.

>> À lire aussi : Coronavirus : une énorme vague de rechutes inquiète beaucoup !

Une parcours clients établi par des marquages au sol

La solution est simple : grâce à des marquages au sol, les supermarchés et hypermarchés pourront constituer un chemin pour les clients. Un parcours que les clients devront respecter afin de lutter, à leur manière, à la propagation du virus. « La fréquentation des hypermarchés réaugmente et les gens se croisent à moins d’un mètre avec leurs chariots. Pour éviter qu’ils se croisent, il faut mettre des sens uniques » a expliqué Ronan Dantec, un des spécialistes à l’origine de cette préconisation, à BFM Eco, avant d’ajouter : « On a clairement à ce stade un retard de préconisations sur les moyennes et grandes surfaces alimentaires par rapport aux marchés. Il est temps que l’Etat précise les règles » .

Les scientifiques ont également proposé quatre autres recommandations : « Un produit touché est un produit pris » , le port obligatoire d’un masque, lavage régulier des mains pour les caissiers et lavage des mains des clients à l’entrée des commerces.

>> À lire aussi : « Chaque matin, j’appréhende l’ouverture du magasin » : Une employée de supermarché témoigne sur son quotidien depuis le confinement

Source : Capital.fr

En savoir plus sur : - - - - -

Publié par Jessy le 09 Avr 2020
0