“L’homophobie dans le foot, ça suffit”, Antoine Griezmann s’affiche à la Une de Têtu !

Le célèbre international français Antoine Griezmann, qui a récemment officialisé son départ de l’Atlético de Madrid, sera en couverture du magazine Têtu, ce mercredi. Il s’engage contre l’homophobie en général, et l’homophobie dans le monde du football.

>> À lire aussi : La Une poignante de L’Equipe pour dénoncer l’homophobie dans le sport

Antoine Griezmann : le joueur de foot lutte contre l’homophobie

Depuis plusieurs années, la lutte contre l’homophobie est de plus en plus importante, notamment dans le monde du football. Si le sujet est encore tabou dans les vestiaires, Antoine Griezmann se veut engagé dans cette lutte. Ce mercredi, les lecteurs de Têtu pourront le voir en Une du magazine LGBT, avec pour sous-titre : “L’homophobie dans le foot, ça suffit” .

Une interview inédite de l’attaquant de l’équipe de France, dirigée par Alessandra Sublet, qui avait déjà fait plusieurs documentaires avec le joueur de foot. Plusieurs joueurs ont été sollicités par le magazine, mais seul Griezmann a répondu favorablement. Le 14 mai dernier, Antoine Griezmann a même participé à un reportage sur France 2, “Footballeur et homo, au coeur du tabou” , où il s’exprime sur l’homophobie dans le football, mais exprime aussi son ressenti si un coéquipier lui faisait son coming-out : “Je l’encouragerais à être fier et heureux. Je pense que ça pourrait ouvrir la porte à d’autres et je ferais tout pour être autour de lui et montrer que c’est normal” .

>> À lire aussi : Pierre Palmade crée la polémique en différenciant les gays et les homos

L’homophobie dans le football, un sujet tabou

Antoine Griezmann a été l’un des seuls joueurs en activité à avoir accepté d’aborder le sujet dans un documentaire. Bien que d’autres joueurs aient déjà été en couverture du magazine (on se souvient de David Ginola et Olivier Giroud), il semblerait que Griezmann ait une notoriété plus forte et impactante auprès du grand public. Face à ce tabou, de plus en plus de journalistes sportifs et de politiques veulent supprimer ce phénomène et permettre aux joueurs homosexuels de s’assumer. Mais l’homosexualité dans le monde du ballon rond reste encore fragile. Samedi 18 mai dernier, la Ligue de football professionnel (LFP) avait demandé aux arbitres, délégués de matches, capitaines et entraîneurs participants à la 37ème journée de championnat de porter un brassard arc-en-ciel, symbole de la communauté LGBT+, à l’occasion de la Journée mondiale contre l’homophobie. Mais certains n’ont pas voulu s’orner du brassard, jugeant que ce dernier “ne tenait pas bien” sur le biceps.

De son côté, le magazine Têtu se dit fier de cette couverture, “de cette prise de parole, de cette conversation qu’on veut faire naître dans le football. Antoine Griezmann est un modèle pour des tas de jeunes” s’exprime Romain Burrel, directeur de la rédaction du magazine.

>> À lire aussi : « Ma mère me regarde, commence à m’insulter, me traiter de tous les noms », le témoignage éprouvant d’Anthony, victime d’homophobie familiale

Publié par Jessy le 21 May 2019
0