Les Z’amours : la méthode radicale de cette candidate pour éviter la concurrence

La jalousie est certainement un vilain défaut, mais elle conduit parfois à la mise en place de techniques créatives impressionnantes ! Et c’est exactement le cas de Mathilde dans l’émission des Z’amours puisque la candidate avoue franchement avoir mis en place une méthode radicale pour repousser toutes les prétendantes de son homme.

>> À lire aussi : Les Z’Amours : ce candidat avoue être allé extrêmement loin par jalousie…

Les Z’amours : de la jalousie maladive à la jalousie créative

Ce vendredi 16 août, Bruno Guillon reçoit Mathilde et Quentin dans l’émission les Z’amours. L’occasion pour le couple de tester la solidité de leurs liens et surtout d’évoquer de folles anecdotes. Et c’est Mathilde qui se lance en expliquant leur rencontre. À l’occasion d’une soirée aux thèmes étranges, elle a eu l’occasion d’avoir un gage et de lécher carrément le visage de son futur copain. « Il n’avait pas écouté le jeu et il n’a pas trop compris pourquoi je lui avais léché la joue, sur le moment.»

Et trois ans plus tard, les voici ensemble et très heureux ! Toutefois, la jeune femme conserve cette petite part de folie et plutôt que d’assommer son homme avec ses réflexions jalouses, elle avoue avoir mis en place une petite tactique particulièrement créative. « Au début de notre relation, j’étais un petit peu trop jalouse. Il y avait souvent des filles qui lui envoyaient des messages, dont une que je n’aimais pas du tout. Elle lui a dit “Salut, ça va ?” » Évidemment, Bruno Guillon s’amuse à la taquiner mais il était loin du compte !

>> À lire aussi : Les Z’amours : cette question sur un plan à trois qui déclenche une violente dispute

Une technique infaillible

Ce jour-là, sur le plateau des Z’amours, Bruno Guillon s’amuse donc de la jalousie un petit peu extrême de Mathilde. : « Quoi, elle a dit “Salut ça va. Ah oui ! Autant une photo de paire de fesses, on peut se dire que ça va. Mais “Salut ça va”, là, c’est un cap ! Ça va un peu loin. » Quant à la candidate, c’est plutôt la personnalité de la jeune femme qui ne lui revenait pas ! « La tête, ça ne m’allait pas.»

Du coup, aux grands maux les grands remèdes c’est ainsi qu’elle se saisit du téléphone et balance un retour de flamme immédiat ! « Je lui ai répondu : “Salut, t’es moche. Et elle ne lui a plus parlé. » On valide !

En savoir plus sur : - -

Publié par Claire le 18 Août 2019
 
0