Scandale : Ce coach torture ses pom-pom-girls pour les forcer à faire le grand écart (vidéo)

Elles sont belles, elles sont populaires, elles sont les reines du lycée. Aux États-Unis, les pom-pom-girls sont là pour faire rêver les spectateurs pendant les pauses des rencontres sportives très appréciées dans le pays. Mais ce qui se cache derrière leur grand sourire et leur souplesse innée est incroyable. C’est en tout cas ce qui arrive dans ce lycée du Colorado. Une vidéo amateur montre comment les jeunes filles sont torturées, afin de forcer leur souplesse. Sur cette vidéo, une pom-pom-girl est au sol, alors que son chef et des camarades lui écartent les jambes pour lui faire faire le grand écart.

 

Le nouveau coach force les filles à faire le grand écart

Ally Wakefield vient d’entrer en troisième année (la première année au lycée, dans certains écoles américaines), au lycée de Denver, la East High School. Pour se faire accepter et devenir une fille populaire, elle avait un rêve : rejoindre l’équipe de cheerleaders, les fameuses pom-pom-girls. Mais visiblement, faire des cabrioles dans les airs et faire le grand écart au sol, ne se font pas comme par magie. Il faut beaucoup d’entrainement pour y arriver. Sauf si vous forcez un peu. Il est bien entendu très dangereux de forcer sur les tendons, pourtant c’est ce que fait subir ce nouveau coach, Ozell Williams, à ses recrues. L’une des camarades d’Ally, choquée par les méthodes de torture de leur coach a filmé une scène atroce.

(Capture Fox 31)

Les responsables ont été renvoyés

Ally Wakefield apparait en pleurs sur la vidéo. Elle crie qu’elle n’y arrivera pas. Mais rien n’y fait, des amies lui repoussent les jambes, tandis que son coach lui maintient le dos droit. « S’il vous plait, arrêtez ! », supplie-t-elle entre les larmes. C’est la chaine de télé KUSA qui a dévoilé la vidéo. La chaine prétend avoir reçu huit autres extraits comprenant d’autres filles torturées. Les vidéos ont été prises par d’autres camarades et leur anonymat sera garanti. Les vidéos ont toutes été prises lors du stage de préparation, en vue de la rentrée scolaire et sportive. Cinq employés, dont le coach Ozell Williams, ont été mis en congé administratif par l’établissement et sont les cibles d’une enquête de police.

(Capture Fox 31)

Elle a été blessée par cet exercice forcé

Le responsable en chef des écoles publiques de Denver, Tom Boasberg, a été extrêmement choqué par les vidéos. « Nous condamnons fermement toute pratique qui pourrait mettre en danger la santé physique et morales de nos étudiants. Nous ne voulons pas et nous ne tolérons pas une situation dans laquelle l’un de nos étudiants est forcé à réaliser une activité ou un exercice qui va au-delà de leur désire de continuer et qui exprime l’envie d’arrêter ». Ally a souffert d’élongation musculaire et de blessures aux tendons.

Ally et sa mère Kirsten, outrée par les méthodes abusives (Capture Fox 31)

Publié par Nicolas F le 26 Août 2017
0