Une baby-sitter décide de sauver la vie d’un bébé malade en faisant un sacrifice incroyable (vidéo)

Une super-nounou

Kiersten Miles est une jeune étudiante de 22 ans. En tant que job d’été, la jeune femme a décidé de faire du babysitting pour la famille Rosko. Pendant plusieurs semaines, elle a du s’occuper de Mattea, 7 ans, Trey, 5 ans, et Talia, 9 mois. Mais c’est un lien particulier que Kiersten Miles a tissé avec le bébé de la famille. À tout juste 9 mois, Talia souffrait d’une maladie rare qui ne touche qu’un nourrisson sur 18 000. La petite fille était atteinte d’atrèsie biliaire, une maladie du foie qui provoque l’obstruction des voies biliaires. Les médecins ne lui donnaient pas plus de deux ans pour survivre, à moins qu’elle ne reçoive une greffe de foie. Une nouvelle qui a bouleversé la famille Rosko, puisque la plupart des malades ne reçoivent pas de greffe à temps.

 

Un sacrifice pour une vie

Kiersten Miles a été touchée par la situation de la petite fille. Seulement trois semaines après avoir été embauchée, elle a tout de suite décidé de passer des examens afin de tester sa compatibilité. « Avant de rencontrer cette famille, je ne savais pas qu’il était possible de donner une partie de son foie. J’essaie toujours de donner du sang chaque fois que je le peux, car cela ne m’a jamais dérangé et beaucoup de gens peuvent recevoir mon groupe sanguin, a expliqué l’étudiante au média Today, après avoir fait des recherches, j’ai découvert que je pouvais donner un organe à n’importe qui grâce à mon groupe sanguin. » Mais l’opération n’allait pas être aussi simple que ça. « À un moment donné, j’ai découvert que je ne pourrais plus jamais faire de dons si je faisais cela. J’ai vraiment dû y penser sérieusement », raconte-t-elle. Mais cette nouvelle ne lui a pas fait changer d’avis. Kiersten Miles a continué ses démarches en estimant que c’était « un petit sacrifice pour sauver une vie ».

 

« Je le referais à 100% »

Kiersten et Talia ont du subir une intervention de 14 heures, l’une à l’hôpital de l’Université de Pennsylvanie, et l’autre à l’hôpital pour enfants de Philadelphie. Ce sacrifice a redonné le sourire à une petite fille malade, mais aussi à une famille. « Elle a transformé une situation désespérée en situation d’espoir. Sans Kiersten, nous serions assis là, à attendre qu’un donneur décédé sauve Talia. Nous aurions vu la santé de notre bébé décliner », ont déclaré George et Farra Rosko, les parents. Talia est devenue une petite fille en pleine forme, déjà quelques mois après sa lourde opération. Aujourd’hui, Kiersten Miles ne gardent plus les enfants Rosko, mais elle gardera un souvenir incroyable de son séjour chez la petite Talia. Et si c’était à refaire ? « Je le referais à 100 %. Je pense qu’il est très important que les gens sachent exactement ce qu’ils font bénévolement et à quoi ressemble la période de rétablissement, mais le prix à payer est si petit par rapport au fait de sauver une vie. »

Publié par Marion Ristor le 28 Oct 2017