Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Politique

Un ancien ministre d’Emmanuel Macron dans la tourmente : cette très mauvaise nouvelle pour sa carrière

Publié par Lou Tabarin le 25 Mai 2022 à 16:04
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Jean-Baptiste Djebbari avait un avenir tout tracé avant même qu’Élisabeth Borne n’annonce son nouveau gouvernement. Cependant, la Haute Autorité pour la Transparence de la Vie Publique a mis fin à son projet. Elle juge que les risques de prises illégales d’intérêts sont trop élevés.

Publicité
Jean-Baptiste Djebbari

Jean-Baptiste Djebbari se fait recaler

Coup dur pour l’ancien ministre des Transports. Après avoir mis un pas dans la vie politique, Jean-Baptiste Djebbari n’a pas souhaité poursuivre dans cette voie. L’ancien pilote d’avion a décidé de se reconvertir dans le privé, au grand dam de ses opposants qui dénoncent du pantouflage.

Jean-Baptiste Djebbari souhaitait intégrer la CMA-CGM, une compagnie de transport et de logistique maritime. Pour ce faire, il avait même le droit à un tout nouveau poste de vice-président exécutif en charge du pôle spatial.

Publicité

Malheureusement pour lui, la HATVP a rendu son verdict le mardi 24 mai. Elle estime que « le risque de mise en cause du fonctionnement indépendant et impartial de l’administration serait substantiel si monsieur Djebbari rejoignait ce groupe » . En d’autres termes, il y a une forte possibilité que l’ancien ministre profite de son étroite collaboration avec la CMA-CGM lorsqu’il était à l’Élysée pour ses intérêts.

La fréquence de ces rencontres, de même que le positionnement du groupe dans le secteur du transport, seraient de nature à créer un doute légitime quant aux conditions dans lesquelles le ministre a exercé ses fonctions gouvernementales, au regard des principes déontologiques et de l’obligation de prévention des conflits d’intérêts qui s’imposent à lui.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER
Publicité

Afin d’éviter tout soupçon, la HATVP conseille à Jean-Baptiste Djebbari de « la saisir avant de prendre pour client tout organisme appartenant au secteur des transports pendant une durée de trois ans suivant la cessation de ses fonctions » . Dure dure la vie d’ex-ministre.

Que va-t-il faire à la place ?

Recalé de cette offre prometteuse, Jean-Baptiste Djebbari a appliqué à la lettre les conseils d’Emmanuel Macron. Il lui a suffi de traverser la rue pour trouver un emploi. L’ancien ministre va intégrer la start-up de voitures à hydrogène Hopium en tant qu’administrateur. Par pur hasard, leur siège se trouve à deux pas palais de l’Élysée.

Publicité
Publicité

Abonnez vous à la Newsletter TDN

La HATVP a accepté ce poste en précisant « qu’il appartient à Monsieur Djebbari, comme à tout responsable public, sans limite de durée, de s’abstenir de faire usage ou de divulguer des documents ou renseignements non publics dont il aurait eu connaissance du fait de ses fonctions » .


Très ambitieux, Jean-Baptiste Djebbari compte également ouvrir société de conseil. La star de TikTok devrait faire des tutoriels sur comment percer sur la plateforme, ça fonctionnerait à coup sûr !

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.