Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Politique

Emmanuel Macron : Ce tacle lancé à Eric Zemmour

Publié par Sacha JOUANNE le 29 Sep 2021 à 19:00
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Le chef de l’État, Emmanuel Macron a tenu à s’exprimer sur la polémique des « prénoms français » qu’Éric Zemmour a fait éclore dans le débat politique. Cependant, à aucun moment, le président de la République a tenu à citer le nom de l’écrivain. Ce dernier avait notamment déclaré sa volonté « d’obliger les gens à donner des prénoms français » .

reponse-macron-polemique-prenoms-francais-zemmour

>>> À lire aussi : « Vous ne m’aurez pas » : Emmanuel Macron s’exprime sur la candidature d’Éric Zemmour

Emmanuel Macron répond à Éric Zemmour sur la polémique des « prénoms français »

C’est sans le citer ni même sans faire aucune référence à lui qu’Emmanuel Macron a répondu à Éric Zemmour à propos de ses idées concernant les prénoms français. Le chef de l’État ne s’est pas alors caché pour critiquer la pensée du journaliste. « Nous nous posons souvent dans le débat politique la question de notre identité, mais notre identité ne s’est jamais bâtie ni sur le rétrécissement, ni à des prénoms ni à des formes de crispation » , a déclaré le président de la République, lors d’un discours à la Bibliothèque nationale de France, ce mardi 28 septembre.

Pour rappel, il y a quelques semaines, le polémiste avait exprimé sa volonté « d’obliger les gens à donner des prénoms français » car d’après lui, « appeler son enfant Mohamed, c’est coloniser la France » . Une prise de position qui a choqué de nombreux Français. Il faut dire qu’en ce moment, Éric Zemmour fait le tour des médias dans le but d’être sur le devant de la scène le plus possible. L’essayiste n’est pour le moment pas officiellement candidat à l’élection présidentielle de 2022 même si son comportement laisse penser qu’il va bien se présenter dans les jours à venir.

« Le symptôme du vide »

Durant son discours à la Bibliothèque nationale de France, Emmanuel Macron a voulu justifier sa position au sujet de cette polémique. « Notre pays, notre nation a été bâtie par deux institutions, l’État et la langue » , a-t-il déclaré, avant d’ajouter. « Une langue dont l’épicentre aujourd’hui n’est plus sur ces rives de la Seine mais sans doute bien davantage vers le bassin du fleuve Congo » .

Un autre grand nom de la politique française s’est exprimé sur cette polémique. En effet, ce mardi 28 septembre sur Europe 1 et Cnews, l’ancien président de la République, Nicolas Sarkozy, a critiqué Éric Zemmour en déclarant qu’il était « le symptôme du vide » dans le débat politique. Pour l’ancien chef d’État, ce vide « permet aux extrêmes, à tous ceux dont l’excès sert d’argumentation, de prendre toute la place » .

>>> À lire aussi : Emmanuel Macron annonce un grand changement pour le paiement des pourboires

close

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

0