Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. People

Emmanuel Macron se fait démolir par un célèbre chanteur…

Publié par Claire JONNIER le 30 Nov 2019 à 15:30
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Nous sommes en 2017, et à l’époque, Renaud décide d’apporter son soutien au mouvement En Marche en votant pour Emmanuel Macron. Mais depuis peu, il s’est légèrement ravisé sur la question et lui en veut notamment pour une sombre affaire… Découvrez cette sombre histoire dans la vidéo ci-dessous : 

La suite après cette publicité

Renaud : soutien d’Emmanuel Macron

En 2017, Renaud donne une interview au journal Le Figaro dans laquelle il se confie sur ses opinions politiques. « Puisque les médias ne vont pas tarder à me harceler pour savoir pour qui je vote, je réponds une fois pour toutes Macron. » Il faut dire que pour lui, à l’époque, il craint énormément de voir Marine Le Pen remporter le duel ! « J’ai peur que Marine Le Pen arrive au pouvoir. »

La suite après cette publicité

Du coup, il assume entièrement son choix et décrit Emmanuel Macron comme « le seul qui me paraît intègre, le seul sans parti, le seul sans casserole au cul et la seule alternative aux Le Pen et aux Fillon. » Mais deux ans plus tard, le chanteur revient sur son jugement et en veut énormément au chef de l’État pour une sombre histoire.« Macron, ce n’est pas vraiment l’idéal. Je lui en veux. Il n’a pas accordé d’amnistie aux prisonniers politiques corses et basques. Il y en a vingt-cinq. »

>> À lire aussi : Brigitte Macron copieusement huée dans un stade, elle répond à ses détracteurs

Refus de l’amnistie politique

La suite après cette publicité

Pour comprendre cette histoire, il faut revenir en 2018 lors du déplacement d’Emmanuel Macron en Corse. Et à l’époque, le chef de l’État est très clair sur la question de l’amnistie de plusieurs prisonniers politiques et notamment, Yvan Colonna responsable de l’assassinat du préfet Claude Érignac. « Moi vivant, je ne libérerai jamais Yvan Colonna. »

Or, de l’autre côté, Renaud regrette profondément cette décision n’hésite pas à en faire part dans les colonnes du Figaro. « J’aime la Corse, j’aime les Corses et j’aime le combat qu’ils mènent contre l’Etat, d’autant qu’ils ont déposé les armes. Cela vaut bien une amnistie générale. » Quant à savoir s’il va renouveler son soutien au chef de l’État, rendez-vous en 2022 !

renaud-drame-souffrance-deuil

>>> À lire aussi : Brigitte Macron jeune : les photos dévoilées

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.