Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Politique

Emmanuel Macron : qui serait son Premier ministre en cas de réélection ?

Publié par Fanny Jacob le 15 Fév 2022 à 18:04
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail
La suite après cette vidéo

L’élection présidentielle 2022 avance à grands pas et les programmes électoraux sont en train d’être diffusés. Parmi les favoris des Français, Emmanuel Macron. Mais, s’il est réélu que va-t-il proposer aux citoyens ? Sur quoi se concentrera son mandat ? Mais surtout, qui composera son gouvernement cette fois-ci ? Pour l’instant, nous n’avons aucune réponse, mais nous savons déjà à qui il pense pour le rôle de Premier ministre en cas de réélection.

La suite après cette publicité
reelection emmanuel macron premier ministre

>>> A lire aussi : Emmanuel Macron : Quelle est cette campagne érotico-politique sur les sites de rencontre ?

Christine Lagarde : Première ministre d’Emmanuel Macron ?

Pressentie pour être le poste Première ministre sous ce nouveau mandat d’Emmanuel Macron, Christine Lagarde deviendra-t-elle vraiment la main du roi ? Après avoir été discrètement décorée par le chef de l’État de l’ordre de commandeur de l’Ordre national du mérite, Emmanuel Macron lui aurait évoqué cette idée : Devenir sa Première ministre. Cependant, elle n’est pas sûre de pouvoir assurer cette fonction. Pour l’heure, Christine Lagarde est en tout cas la favorite du président, qui espère qu’elle se joindra à sa cause.

La suite après cette publicité

En fait, Emmanuel Macron n’a pas eu cette idée seul. Le nom de l’actuelle présidente de la Banque Centrale Européenne lui aurait été glissé par l’ex-président de la République Nicolas Sarkozy. Bien qu’il soit un soutien de sa rivale Valérie Pécresse, il pense que Christine Lagarde serait un choix judicieux s’il est réélu. Si elle acceptait de devenir Première ministre d’Emmanuel Macron, celle-ci deviendrait ainsi la seconde femme sous cette fonction, après Edith Cresson, en poste 11 mois de 1991 à 1992.

« J’ai un métier, j’ai une fonction. Je suis à Francfort jusqu’en 2027 »

Néanmoins, il y a un hic. En effet, Christine Lagarde réfléchit effectivement à cette option, mais semble être plus en défaveur. En effet, d’après des proches d’Emmanuel Macron, elle aurait d’autres priorités avant d’envisager ce poste. Selon BFMTV, « ça ne veut rien dire ce que dit l’ancien président » .

La suite après cette publicité

Elle s’est exprimé sur le sujet et a d’ailleurs nié toute intention politique au niveau national. « J’ai un métier, j’ai une fonction. Je suis à Francfort jusqu’en 2027. Je n’ai pas pour habitude d’abandonner en cours de route… Il y a d’autres gens tellement plus compétents pour faire le job, donc je vais essayer de me concentrer sur ce que j’ai à faire » , a affirmé Christine Lagarde sur France Inter en janvier dernier.

>>> A lire aussi : Emmanuel Macron : ça y est, c’est officiel… l’info est tombée