Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Attaque de Villeurbanne : les témoins racontent comment ils sont parvenus à maîtriser l’assaillant

Publié par Eugenie le 02 Sep 2019 à 14:15
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Un mort et huit blessés. C’est le bilan de l’agression au couteau de Villeurbanne du samedi 31 août. Plusieurs témoins de l’attaque n’ont pas hésité à venir en aide aux blessés pendant que d’autres ont tenté d’arrêter l’assaillant. Découvrez les récits effroyables de deux hommes au courage hors norme.

La suite après cette publicité
police

Attaque de Villeurbanne : « J’ai crié stop au moment où il allait la frapper. Et il s’est arrêté net ! »

Le bilan de l’agression aurait pu être bien pire si plusieurs témoins n’avaient pas réagi à la situation. Le Parisien en a rencontré deux aux témoignages édifiants. Cet après-midi là, alors que les passants à la station Laurent Bonnevay à Villeurbanne  prennent la fuite en criant « Attaque au couteau! » , Abdelkader, un homme de 46 ans aperçoit une femme âgée, ensanglantée au sol. Après s’être dirigé vers lui, l’agresseur a précipitamment pris la direction de la station de métro de la ville. Abdelkader voit rouge et prend son courage à deux mains pour éviter que la situation s’aggrave. « Mon but était de l’empêcher d’entrer dans le métro pour éviter qu’il prenne des otages, qu’il fasse un carnage » , a-t-il déclaré dans le Parisien.

La suite après cette vidéo

Il suit alors l’assaillant et lorsqu’il voit l’homme agresser une personne en haut des escaliers du métro, celui-ci a « crié stop au moment où il allait la frapper » . Et il s’est arrêté net! » , confie-t-il au journal régional.

La suite après cette publicité

Abdelkader essaie alors, tant bien que mal, de communiquer avec l’agresseur et il réussit à le convaincre de lâcher son arme. Désormais désarmé et plaqué contre un mur, les policiers l’interpellent 10 minutes après qu’Abdelkader l’ait maîtrisé. Malgré ces péripéties, il a confié ne pas avoir ressenti de peur au moment des faits. « Ce n’est que ce dimanche matin que j’ai vraiment réalisé ce qui s’était passé » , a-t-il ajouté.

>>> A lire aussi : Que faire lors d’une attaque au couteau ? La police chinoise a la réponse ! 

Sofiane, 17 ans, a tenté de sauver une victime gisant sur le sol

La suite après cette publicité

Cette attaque au couteau aura coûté la vie à un jeune homme de 20 ans. Malgré l’aide de Sofiane qui était présent sur les lieux, la victime a succombé à ses blessures. Toutefois, la bravoure de Sofiane âgé de seulement 17 ans n’a pas échappé au Parisien qui a dédié un article à celui-ci. En apercevant la victime gisant sur le sol, l’adolescent s’est empressé de descendre de son scooter pour lui venir en aide.

Pour faire en sorte qu’il reste conscient, Sofiane lui a tapoté sur les joues et n’a cessé de lui parler. Mais « il me disait qu’il était en train de partir, j’essayais de le rassurer, puis il a perdu connaissance », explique Sofiane. Les secours n’étant pas encore sur place, Sofiane décide de prendre le pouls du jeune homme mais « il n’y avait rien » , confie t-il. « J’ai alors tenté de le réanimer en faisant un massage cardiaque, mais j’ai vu que le sang coulait encore plus de ses plaies alors j’ai arrêté » . Quelques instants après, les secours ont constaté le décès de la victime. Ces scènes d’horreurs ne sont pas prêtes de quitter la tête de Sofiane qui a confié les voir en boucle…

>>> A lire aussi : Rebondissement dans l’affaire Nordahl Lelandais : sa cousine l’accuse d’agression sexuelle

La suite après cette publicité

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.