Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Violences obstétricales : un second médecin du service gynécologie de l’hôpital Tenon mis en cause

Publié par Céline le 04 Oct 2021 à 12:28
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Après les nombreux témoignages remettant en cause les pratiques du professeur Emile D, visé par une enquête pour viol sur mineur, il s’avère qu’un autre médecin de l’hôpital Tenon à Paris est également sous le coup d’un signalement pour des violences obstétricales supposées.

Violences obstétricales : un second médecin du service gynécologie de l’hôpital Tenon mis en cause

Image Pixabay

>>> À lire aussi : Hôpital Tenon à Paris : Les témoignages affluent contre un gynécologue accusé de violences gynécologiques  

Un second médecin du service gynécologie de l’hôpital Tenon mis en cause

Le service de gynécologie de l’hôpital Tenon, à Paris, est actuellement dans la tourmente. En effet, suite aux signalements concernant Émile D, visé depuis ce mardi par une enquête pour viol sur mineur et également accusé de violences obstétricales par maintes patientes, c’est désormais au tour d’un autre médecin gynécologue de cet établissement d’être sous le coup d’un signalement pour des violences obstétricales supposées. La direction de l’hôpital Tenon a bien évidemment été saisie, mais également l’Ordre des médecins d’Île-de-France, comme en atteste une lettre de réponse émise le 27 septembre de l’institution.

>>> À lire aussi : Il s’insère des haricots rouges dans le pénis pour pimenter sa vie sexuelle… et termine à l’hôpital 

Pour l’heure, aucune plainte n’a été déposée

C’est donc un second praticien de l’hôpital Tenon qui fait désormais l’objet d’un signalement pour des violences obstétricales supposées. Ce signalement fait suite aux témoignages de patientes. L’Ordre des médecins d’Île-de-France a immédiatement été saisi.

Même si pour l’heure aucune plainte n’a été déposée à l’encontre de ce gynécologue. Celui-ci affirme d’ailleurs, selon des sources proches, « ne pas comprendre ces témoignages ». L’Assistance publique des Hôpitaux de Paris ne s’est pas exprimée pour le moment sur le cas de ce médecin.

>>> À lire aussi : Une maman vit le cœur brisé depuis qu’un médecin a jeté son nouveau-né par la fenêtre de l’hôpital 

close

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

0