Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Décès suite à la variole du singe : Que sait-on vraiment ?

Publié par Felix Mouraille le 04 Août 2022 à 23:26
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Depuis les premiers cas de variole du singe, cinq personnes porteuses du virus sont mortes. Mais la mort de ces patients est-elle vraiment liée à la variole du singe ?

Depuis mai, plus de 18 000 cas de variole du singe ont été détectés en Europe. Le continent représente 70 % des contaminations mondiales en dehors de l’Afrique. Parmi ces milliers de cas, 5 personnes atteintes du virus sont décédées. Deux d’entre eux se trouvent en Espagne, un en Inde, un au Brésil et un dernier au Pérou.

Les vidéos du jour à ne pas manquer

Variole du singe : Morts de deux jeunes espagnols

Vendredi dernier, le ministère espagnol de la Santé a annoncé le premier décès en Europe d’un homme contaminé par la variole du singe. Dès le lendemain, le gouvernement a indiqué un second décès similaire. Les victimes sont « deux hommes jeunes » .

Des études sont actuellement en cours pour avoir plus « d’informations épidémiologiques » . La cause de leur mort n’est pas encore expliquée. L’hôpital de la Reine Sofia a publié un communiqué sur la procédure qui va suivre. « Les échantillons prélevés pendant l’autopsie devront permettre de déterminer si la cause du décès est la méningoencéphalite » .

Pérou et Brésil : Ils présentaient d’autres problèmes médicaux

Un homme de 41 ans porteur de la variole du singe est mort jeudi dernier au Brésil. Ce jeune homme de 22 ans avait des comorbidités graves. Un cas similaire pour le Péruvien contaminé à la variole du singe qui est décédé.

Ce patient séropositif avait arrêté son traitement contre le VIH. « Il n’est pas mort de la variole du singe mais d’une septicémie » , déclare le directeur de l’hôpital. Eduardo Farfan rajoute que « les germes qui ont envahi sa peau ont comprimé ses poumons » . Malgré la contamination, ce virus ne serait pas la cause de sa mort.

Un jeune homme admis dans un hôpital indien avec les symptômes d’une autre maladie

Les autorités indiennes ont annoncé la mort d’un homme contaminé par la variole du singe. Pour l’instant, les recherches ne montrent pas de lien entre son décès et sa contamination. On sait uniquement que le patient a attrapé la maladie lors d’un voyage aux Émirats Arabes Unis.

Pourtant, le jeune indien n’a pas été admis à l’hôpital pour ce virus. « Le jeune homme n’avait pas de symptômes de variole du singe. Il a été admis à l’hôpital avec des symptômes d’encéphalite et de fatigue » , indique la ministre de la Santé du Kerala.

0