Covid-19 : peut-on être contaminé en se baignant ?

Publié par Claire le 24 Mai 2020

À l’approche de la saison estivale, c’est un sujet qui est sur toutes les lèvres. Existe-t-il un risque de contamination du Covid-19 et notamment, en se baignant ? Alors, pour répondre à cette question, c’est le Docteur et infectiologue Jean-Charles Gagnard qui s’y colle.

>> À lire aussi : Les autorités néerlandaises recommandent de se trouver un sex friend pendant le confinement

Covid-19 : quid de la baignade à la plage ?

Depuis le début de l’épidémie du Covid-19, on sait désormais que le virus ne se propage pas par voie aérienne. En revanche, il a déjà été retrouvé dans les eaux usées de Paris ce qui pose forcément la question de la baignade à la plage ! Mais pour le moment, pas de panique puisque le principal risque reste toujours la transmission par voie de gouttelettes et donc le non-respect des gestes barrières.

« Le risque majeur pour ces sites de baignade est lié à la promiscuité. En l’état des connaissances, la transmission du virus SARS-CoV-2 est essentiellement inter-humaine, à partir d’aérosolisation de particules virales contenues dans les gouttelettes et par contacts mains-visage » explique le Haut conseil de la santé publique.

Quant à une petite baignade, le Docteur et infectiologue Jean-Charles Gagnard est plutôt rassurant. « Il n’y a pas à ma connaissance d’étude sur la survie du virus dans l’eau saline, mais le risque de contamination de virus se trouvant dans l’eau paraît faible. La contamination, par le virus, de la mer par des baigneurs ou par des eaux usées, contaminant un baigneur serait improbable par la dilution du virus dans le volume de l’eau de mer. »

>> À lire aussi : Inquiétude : le nombre de nouveaux foyers de Coronavirus explose en une semaine

Des mesures strictes sur la serviette

Avec la réouverture prochaine des plages, la menace de la propagation du Covid-19 est plus que jamais préoccupante. Voilà pourquoi, des règles strictes devront être mises en place avec notamment, de la distanciation physique et des baignades surveillées. « Ces mesures doivent être organisées, appliquées, respectées et surveillées dans ces sites », souligne le Haut conseil de la santé publique.

Mais ce n’est pas le seul endroit qui devra faire l’objet d’une attention particulière puisqu’on pense également aux parkings, aux berges et aux points de restauration des alentours. Quant à la contamination fécale, elle fait l’objet d’une attention toute particulière ! « En cas d’épisodes jugés significatifs de risques de contamination fécale, la fermeture de la baignade sera décidée en concertation avec les agences régionales de santé. »

Source : Medisite

0