Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Deux enfants nourris au pain et à l’eau parce que leurs parents ne payaient pas la cantine

Publié par Maxime le 17 Sep 2019 à 12:00
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

La méthode surprend et dérange. Deux enfants de l’école primaire Michelet Berthelot à Saint-Pourçain-sur-Sioule, dans l’Allier, n’ont eu en guise de repas que du pain et de l’eau, relaie France 3 Auvergne-Rhône-Alpes. En agissant ainsi, la municipalité souhaitait faire un électrochoc à leurs parents, qui ne payaient pas la cantine de l’école depuis plus d’un an. Ils laissaient les multiples relances par téléphone, mails et courriers de la mairie sans réponse.

« L’an dernier, nous avons gardé les enfants tous les jours à la cantine alors qu’ils n’étaient pas inscrits, soit 4 jours par semaine, se défend le maire (LR) de la commune Emmanuel Ferrand pour France 3. Nous les avons gardés et nourris, nous n’allions pas les laisser comme cela. Les parents n’ont jamais rien payé. En ce début d’année scolaire, la situation était identique… » De quoi convaincre le maire d’utiliser la manière forte.

Cantine

>>>À lire aussi : Un enfant privé de cantine pour des impayés

Le personnel de l’école en désaccord avec cette situation

La communication avec la famille était totalement coupée. Outre les relances restées sans réponse, les parents ne se rendaient jamais à l’école. Les deux élèves de CE2 et CM1 étaient emmenés et récupérés matin et soir par l’assistante maternelle. « Que faire ? Appeler la gendarmerie ? Les laisser dans la cour ? Nous les avons installés dans une salle à part pour qu’ils ne soient pas avec les autres enfants et ne soient pas victimes de discrimination. Nous leur avons donné du pain frais et de l’eau » informe Emmanuel Ferrand.

Cette décision forte a suscité de vives réactions, y compris au sein du personnel de l’établissement. « Je comprends que les impayés de la cantine soient compliqués à gérer pour la municipalité. Mais je suis en total désaccord avec la façon dont cette affaire a été menée, avance un membre du personnel qui souhaite garder l’anonymat. Ce sont des problèmes d’adultes. Des enfants n’ont pas à être privés de repas. J’ai vraiment été choqué »

>>>À lire aussi : Des enfants enfermés dans une voiture en plein soleil sauvés in extremis par des policiers

Les impayés réglés le soir même pour les deux enfants privés de cantine

La manière forte employée par l’édile de cette commune semble toutefois avoir porté ses fruits. « Les parents ont réglé l’intégralité de leurs impayés le soir même, précise-t-il au média régional. Je ne comprends pas pourquoi ils n’ont pas payé plus tôt, pourquoi ils n’ont pas répondu à nos sollicitations, pourquoi ils ne sont pas venus discuter avec nous… »

Conscient d’avoir choqué une bonne partie de ses administrés, le maire de Saint-Pourçian-sur-Sioule regrette d’en être arrivé là. « Je regrette cette décision, c’est maladroit certes mais je l’assume. Que faire devant l’accumulation des factures et l’absence de réponse… Quand les parents répondent nous trouvons des solutions et des arrangements. Mais là … rien » On espère que les deux enfants auront quand même eu droit à un meilleur repas pour le dîner.

>>>À lire aussi : Un éléphant affamé est venu rendre une petite visite dans la cantine d’une école

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER