Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Des chasseurs massacrent 540 animaux au Portugal et créent l’indignation !

Publié par Claire JONNIER le 23 Déc 2020 à 19:33
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Mais que s’est-il passé ? Au Portugal, 16 chasseurs ont décidé de s’en donner à cœur joie en massacrant pas moins de 540 animaux dans une zone de chasse protégée. Un véritable scandale qui crée l’indignation sur les réseaux sociaux mais également à l’échelle locale ou une enquête est actuellement en cours. Découvrez les images juste ici : 


>> À lire aussi : CHOC : un chevreuil traqué jusqu’au parking d’un supermarché ! (vidéo)

Des chasseurs massacrent 540 animaux

Mais que reste-t-il de l’art de la chasse ? De la traque, du respect de l’animal, de la préservation de la nature… A priori, pas grand-chose au Portugal. Car ce jour-là, 16 chasseurs massacrent 540 animaux. Des cerfs, des sangliers, des daims… Une véritable boucherie que ces hommes ne tardent pas à relayer sur les réseaux sociaux en stipulant qu’il s’agit d’un « super record. »

Alors évidemment, les réactions ne se font pas attendre puisque ce post crée l’indignation des internautes. Mais pas seulement puisqu’à l’échelle locale, c’est évidemment la consternation au niveau des élus. D’ailleurs, l’un d’eux fait immédiatement un signalement auprès du Ministère de l’agriculture. « Une telle boucherie ne peut plus se reproduire, même si le Parti socialiste portugais reste favorable à la chasse. »

des-chasseurs-massacrent-540-animaux-au-portugal-et-creent-lindignation

>> À lire aussi : Un cerf s’est enfui avec…le fusil d’un chasseur !

Quand la chasse vire à l’extermination de masse

Si ces 16 chasseurs massacrent 540 animaux, ce n’est certainement pas parce que ce sont de bons chasseurs. Au contraire, il faut savoir que la zone de chasse est entièrement fortifiée et que les pauvres bêtes n’avaient pas la possibilité de fuir l’enceinte. C’est d’ailleurs ce qui explique l’extermination de masse qui d’ailleurs, est pointée du doigt par le président de la Confédération nationale des chasseurs portugais.

“Ceci n’a rien à voir avec la chasse, c’est une extermination”, affirme-t-il. Et il ajoute : “C’est une honte, et sur le plan éthique, c’est méprisable.” Pour le moment, l’Institut pour la conservation de la nature et des forêts a déjà ouvert une enquête qui vise à faire le point sur ce qui a bien pu se passer et surtout, sur les motivations des 16 chasseurs en question.

Source : Courrier International

Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail