Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Des scientifiques viennent de découvrir des chauves-souris vampires qui se nourrissent de sang-humain

Publié par Nicolas F le 13 Jan 2017 à 15:01

C’est un cauchemar qui devient réalité. Des scientifiques viennent de découvrir que des chauves-souris vampires du Brésil se nourrissent de sang humain ! Ce n’est pas pour rien que les chauves-souris font peur et que leurs crocs ont inspiré les personnages légendaires comme les vampires. Oui, certaines chauves-souris se nourrissent bien de sang. Rassurez-vous, les chauves-souris européennes sont insectivores. En réalité, il existe trois sortes d’espèces hématophages, qui vivent toutes en Amérique. Parmi ces chauves-souris « vampires », il y a l’espèce commune, celle à pattes velues et celle à ailes blanches. Mais jusqu’à présent si le mot « vampire » faisait bien référence au fait que l’animal mangeait du sang, il s’agissait de sang animal. Ce n’est plus le cas !

Les morsures des chauves-souris peuvent être mortelles

 

Les chauves-souris « vampires » désignent la sous-famille des Desmodontinae, ces microchiroptères qui se nourrissent de sang d’oiseaux principalement. Mais trois scientifiques brésiliens viennent de faire une effrayante découverte. Dorénavant, il est prouvé que l’espèce à pattes velues raffole aussi du sang humain. En analysant les substances fécales des animaux, les scientifiques ont trouvé des traces de sang humain dans un échantillon sur cinq. Il s’agit d’une adaptation du comportement des chauves-souris mais aussi une évolution de ses besoins nutritifs car le sang humain est riche en matière sèche et en protéine alors que celui des oiseaux est plus liquide et gras. Rappelons que les morsures de chauves-souris sont potentiellement mortelles. En effet, les animaux volants peuvent être porteurs d’un hantavirus qui peut provoquer des fièvres hémorragiques et des troubles respiratoires.

Les chauves-souris vampires se nourrissent de sang humain

©Pascual Soriano / NATURE MAGAZINE / AFP

Source : Science Alert

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.