Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Confinement : ce qu’on a le droit de faire pendant cette période

Publié par Tom le 17 Mar 2020 à 9:40

« Nous sommes en guerre » , voilà ce que nous a martelé le Président lors de son élocution ce lundi 16 mars à 20h. Une guerre contre le covid-19. Et lors de cette bataille, les sorties sont interdites. Quelques rares raisons font exception à cette interdiction pendant cette période de confinement total, d’au moins deux semaines. Découvrez ce que l’on peut faire et ne pas faire durant cette période. 

confinement détente

A lire aussi : Confinement total : voici ce qui nous attend si le gouvernement prend cette décision !

Durcissement du confinement

Quelques jours après un premier discours annonçant notamment la fermeture des établissements scolaires et un premier confinement, Emmanuel Macron reprenait la parole ce lundi soir. Un nouveau discours qui surprenait certains, qui en inquiétait d’autres. Alors que les rumeurs allaient de bon train, le Président annonça un durcissement du confinement. Un confinement « total » donc, effectif à partir de ce mardi 17 mars à 12h, pour une durée de deux semaines minimum. Rares sont les exceptions qui permettent de sortir de son domicile.

A lire aussi : Rendez votre confinement plus fun avec ce Cluedo Harry Potter !

Les sorties autorisées

Pendant ces deux semaines, chacun doit rester chez soi (et les moutons seront bien gardés). Certaines sorties sont autorisées dans certains cas. Attention ! Pour l’une des raisons suivantes, chaque personne devra justifier sa sortie à l’aide d’une attestation. Voici la liste des raisons considérées comme valables par le Gouvernement :

  • Se déplacer de son domicile à son lieu de travail dès lors que le télétravail n’est pas possible ;
  • Faire ses achats de première nécessité dans les commerces de proximité autorisés ;
  • Se rendre auprès d’un professionnel de santé ;
  • Se déplacer pour la garde de ses enfants ou pour aider les personnes vulnérables à la stricte condition de respecter les gestes barrières ;
  • Faire de l’exercice physique uniquement à titre individuel, autour du domicile et sans aucun rassemblement.

Au-delà de ces raisons, ou bien si la personne ne justifie pas sa sortie d’un document, les infractions seront sanctionnées d’une amende allant de 38 à 135 euros.

A lire aussi : Coronavirus : voici l’attestation que vous devez imprimer pour justifier une sortie