Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Société

Reconfinement : Ce chiffre très inquiétant concernant les réanimations qui pourrait pousser à prendre des mesures

Publié par Lucie B le 18 Mar 2021 à 11:30
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Mercredi 17 mars, sur RTL, le directeur général de l’AP-HP, Martin Hirsch, fait un constat alarmant concernant la tension hospitalière en Ile-de-France, en annonçant le chiffre des réanimations.

réanimation

À lire aussi : Jean Castex annonce un prime Covid pour « tous les salariés » en 2021 !

Des prévisions alarmantes concernant le chiffre des réanimations

Invité sur RTL, mercredi 17 mars, le directeur général de l‘AP-HP, Matin Hirsch, a fait un bilan de la situation hospitalière actuelle, en annonçant le chiffre des réanimations en Ile-de-France. « 1177 patients en réanimation, c’est autant de malades en réanimation aujourd’hui qu’au pic de la deuxième vague » . D’après Martin Hirsch, la tendance n’est pas l’amélioration, il ne cache donc pas ses craintes.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

« À la fin du mois, on pense qu’on aura entre 1 700 et 2 100 patients en réanimation. Si je vais au 6 avril, là on passe à entre 2 000 et 2 800 patients en réanimation » . Ce chiffre prévu pour début avril est similaire à celui d’avril 2020. La France était alors en confinement. Martin Hirsch est d’ailleurs partisan à ce que de nouvelles restrictions soient appliquées en Ile-de-France, en précisant qu’il faudra attendre 15 jours avant que celles-ci est un impact sur la tension hospitalière.

Les recommandations de Martin Hirsch en cas de reconfinement le week-end

Jeudi 18 mars, le Premier ministre, Jean Castex, accompagné par le ministre de la Santé, Olivier Véran devrait annoncer les nouvelles restrictions concernant la région Ile-de-France, afin de faire baisser le chiffre des entrées en réanimation. Parmi les options envisagées, il y a celle d’un confinement dit partiel, c’est-à-dire, le week-end uniquement.

Si elle est retenue, Martin Hirsch appelle à la prudence. « Si c’est confinement le week-end, il faut qu’on l’accompagne et que les Français qui nous écoutent, les employeurs, les médias disent confinement le week-end mais très grande vigilance la semaine » .

Le directeur de l’AP-HP fait passer également un message, auprès des Franciliens. « Si on va faire les courses, on prend dix minutes de plus, on va à la pharmacie, on se fait un test rapide. S’il est positif, on rentre chez soi plutôt qu’aller s’acheter des fringues ou aller voir des amis. On ne fait que les choses strictement indispensables » .

Abonnez vous à la Newsletter TDN

Source : BFMTV

À lire aussi : Covid-19 : Un nouveau variant découvert en Bretagne avec une particularité inquiétante…