Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >

Covid-19: des masques transparents pour faciliter la communication entre les enseignants et les élèves

Publié par Elodie GD le 07 Sep 2020 à 20:02
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Au moment du déconfinement le masque s’est imposé comme LA solution pour éviter la propagation du virus. Mais aujourd’hui, à l’heure où les cours reprennent peu à peu, il s’avère être un frein de taille à la communication entre les enseignants et leurs élèves.

La suite après cette publicité
Les enseignants obligés de porter des masques transparents pour faciliter la communication

A lire aussi: Covid-19 : Jean-Michel Blanquer a fait une annonce très surprenante concernant la rentrée scolaire !

Les masques empêchent de communiquer

La suite après cette vidéo

En mai dernier, certains professeurs avaient déjà fait la remarque concernant l’incompatibilité entre le port du masque et l’enseignement. Mais au milieu de toute l’agitation provoquée par les distanciations sociales, leurs revendications étaient passées presque inaperçues. Mais aujourd’hui, alors que la rentrée est officiellement passée, le masque devient un problème majeur. En effet, il empêche les professeurs des écoles de bien se faire comprendre de leurs jeunes élèves. De plus il peut s’avérer être un frein dans l’apprentissage entre les classes de maternelles et de CP.

La suite après cette publicité

Afin de favoriser la communication entre les élèves, l’Education Nationale a commandé plusieurs centaines de milliers de masques transparents destinés en priorité aux enseignants de maternelle et à ceux ayant des élèves sourds dans leur classe. Ils devraient peu à peu être disponible pour tous les agents au contact du public.

Des masques « inclusifs » bientôt obligatoires

A l’origine pensés pour faciliter la communication avec les personnes sourdes, les masques « inclusifs » s’avère bien plus indispensables que prévu. La production de ces masques devrait ainsi se généraliser si toutefois les fabricants pouvaient assurer le rythme de production nécessaire. Destinés en priorité aux enseignants ayants des élèves sourds dans leurs classes ces masques inclusifs transparents pourront ensuite être utilisés par des orthophonistes, des personnes intervenant auprès des enfants ou encore personnes âgées ou autistes.

La suite après cette publicité

Les élèves sourds pourront donc lire sur les lèvres de leurs professeurs afin de suivre le cours sur le même pied d’égalité que les autres, sans être entravés par le masque. « Nous allons déjà fournir les professeurs. Ensuite tous les agents d’accueil au contact du public sont concernés. […] Nous pouvons passer des commandes, mais aujourd’hui nous sommes limités en termes de production » a déclaré Sophie Cluzel, la secrétaire d’Etat chargée des personnes handicapées.

Selon cette dernière, les fabricants de masques inclusifs ne peuvent en produire que 800 000 par mois pour le moment. Cette production devrait pouvoir augmenter dans les mois à venir. Pour l’heure un masque coûte aux alentours de 10 euros. Trois modèles ont déjà été homologués, et deux autres devraient l’être très prochainement, ce qui réduira le coût du produits.

A lire aussi: Une école thaïlandaise met ses étudiants en cage pour la rentrée

La suite après cette publicité

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.