Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

De la viande de singe retrouvée dans des bagages à Orly !

Publié par Jonathan D'Amicis le 26 Juin 2013 à 11:29
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Certains restaurateurs sont prêts à tout pour augmenter leur chiffre d’affaires, même à choquer ! C’est ce qu’a fait ce restaurant en proposant de la viande de lion. Ce week-end à Orly, les douaniers ont saisi des morceaux de viande de pangolin, d’antilope ainsi qu’un singe décapité dans les bagages d’un homme provenant de l’Afrique subsaharienne.

Publicité

article_douane

Les douaniers Français de l’aéroport d’Orly ont dû avoir l’appétit coupé quand ils ont découvert ce que contenaient les bagages de cet homme. Des morceaux de viande de pangolin, d’antilope et un singe décapité le tout en état de décomposition était sur le point d’entrer sur le territoire Français alors qu’il est interdit d’importer ce genre de denrées sur le territoire Français. « Pour repérer ce genre de denrées périssables, les collègues regardent le contrôle aux rayons X, ouvrent les bagages, mais c’est bien souvent l’odeur pestilentielle qui éveille leurs soupçons », indique Philippe Allonneau, inspecteur du service des douanes d’Orly.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER
000005902_5

Saisie de viande de brousse à Roissy

En 2012, plus de 15 tonnes de viande ont été saisies uniquement dans les aéroports d’Orly et de Roissy, ce qui montre que ce genre de saisie reste très problématique. D’ailleurs, les douaniers enregistrent chaque mois 100 kg de denrées interdites qui sont saisies avant d’être incinérées. Marc Andreu, douanier à Orly, se souvient de plusieurs saisies surprenantes : « au début de ma carrière, j’ai découvert aux rayons X un singe entier, c’était impressionnant parce que ça ressemblait à l’échographie d’un bébé en position foetale. Il y a eu ensuite deux tortues qui avaient été scotchées pour qu’on ne reconnaisse pas leur forme et leurs pattes. »

Abonnez vous à la Newsletter TDN

Publicité

Au-delà des trafics, beaucoup de ces saisies proviennent de la méconnaissance du public des lois européennes. Du coup, les douanes et le ministère de la culture travaillent actuellement pour sensibiliser les gens via des affiches ou des applications disponibles sur mobile et sur le web.

Source : 20Minutes

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.