Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Delphine Jubillar : Un nouveau suspect dans l’affaire ?

Publié par Brandon Clouchoux le 28 Juil 2021 à 18:06
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

À la veille de sa disparition, Delphine Jubillar est entrée en contact avec la compagne de son amant. Des échanges de SMS avec cette dernière ont été trouvé. On en sait un peu plus.

Une nouvelle suspecte dans l’affaire Jubillar

Cédric Jubillar est incarcéré à la maison d’arrêt de Seysses depuis le 18 juin dernier, après avoir été mis en examen pour le meurtre de sa femme : Delphine Jubillar.

Maintenant disparue depuis décembre dernier, son corps n’a toujours pas été retrouvé. De ce fait, Cédric Jubillar reste en détention, même s’il nie toujours les faits.

D’après le parquet, il reste encore trop de zones d’ombre à éclaircir, surtout avec les nouvelles qui viennent de tomber.

Selon un article du journal de La Dépêche, Delphine Jubillar aurait échangé des SMS avec la compagne de son amant. La veille de sa disparition, soit le 14 décembre dernier, la jeune femme disparue reçoit un message de son amant, avec un smiley coeur. C’est à ce même moment, que la compagne de l’amant tombe dessus : il se voit donc dans l’obligation de lui avouer qu’il a entamé une relation extra-conjugale avec Delphine Jubillar.

Après l’annonce de cette nouvelle, la femme ‘trompée’ décide d’envoyer un message à sa rivale : « Tu prendras ma place quand elle sera libre, pour le moment ce n’est pas le cas » . Delphine Jubillar lui répond en retour : « Tu garderas toujours une place entre nous » .

>>> À lire aussi : Delphine Jubillar : révélations sur l’homme qui a avoué son meurtre

Un amant innocenté rapidement

La femme ignorait tout de cette relation extra-conjugale qui avait démarré pendant l’été 2020. Ces dernières révélations font donc entrer la femme sur le « banc des suspectés » dans cette affaire de disparition.

En effet, Me Jean-Baptiste Alary, l’un des trois avocats de Cédric Jubillar a confié au journal « Actu Toulouse » , ce vendredi 23 juillet 2021 : « Et si, en plus de sentir trahie, la pauvre épouse de l’amant se sentait humiliée ? » explique-t-il, avant d’ajouter : « Je n’ai pas à considérer qui que ce soit comme suspect et je n’accuse personne. Je dis simplement qu’il y a cet échange dans le courant de la journée du 15 décembre, entre Delphine et une personne qui nourrit légitimement une forme de haine envers elle. Je ne dis pas qu’elle ait fait quoi que ce soit, mais pourquoi ne pas vérifier ? » .

close

Inscrivez vous à la Newsletter TDN

Tous les jours le meilleur du web directement dans votre boite mail.
Garanti sans SPAM.


Inscrivez-vous à la newsletter.
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail