Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Delphine Jubillar : son corps déplacé plusieurs mois après sa mort ?

Publié par Celine Spectra le 06 Jan 2022 à 9:33
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Les enquêteurs soupçonnent Cédric Jubillar d’avoir donné des informations à un codétenu, qui devait prochainement sortir…

Il souhaitait que ce dernier déterre le corps de Delphine et le déplace avec sa petite amie actuelle !

Cédric Jubillar aurait donné des indications à un codétenu pour déplacer le corps de Delphine avec Séverine !

Enquête Criminelle

>> A lire aussi : Affaire Jubillar : Une photo de Cédric Jubillar nu fait jaser

Cédric organise une funeste mission

Selon l’ex-voisin de cellule de Cédric Jubillar, celui-ci aurait tout bonnement émis l’idée de déplacer le cadavre de son épouse, Delphine. Il souhaitait, en effet, l’enlever de ce fameux lieu, situé près de la « ferme qui a brûlé ». Dans le village de Cagnac-les-Mines. Le but étant de le transférer jusqu’à la région de Montauban, proche du domicile de l’amant de Delphine.

Afin de réaliser cette funeste « mission », Cédric aurait décidé d’embaucher son codétenu. Et l’aurait également informé qu’il pouvait compter sur l’aide de Séverine L., sa nouvelle conjointe. Elle-même étant informée, selon les dires de Cédric Jubillar, de l’emplacement du corps. Le plaquiste aurait indiqué être inquiet à l’idée que le corps de son épouse ne soit devenu apparent avec le temps.

>> A lire aussi : Révélation dans l’affaire Jubillar : ce n’était pas la première disparition de l’infirmière…

Il donne des indications à son codétenu afin de déplacer le corps de Delphine avec Séverine !

Une fois libéré de la prison courant de l’automne, cet ex-détenu est effectivement bien venu à la rencontre de Séverine près d’Albi. Il lui a alors exposé la sinistre consigne qu’il devait exécuter. Face à cette situation étonnante, Séverine aurait dans un premier temps démenti totalement avoir connaissance de la localisation du corps. Mais ensuite, elle aurait eu le tort de conduire l’ex-prisonnier à proximité de la ferme. Lieu auquel Cédric Jubillar faisait référence.

C’est d’ailleurs ce transport, effectué vers la deuxième quinzaine de novembre, qui aurait mené au placement en garde à vue de Séverine. Pour complicité de recel de cadavre. Les enquêteurs de la section de recherches de Toulouse ont en effet eu la preuve formelle de l’existence de ce trajet en voiture. Trajet effectué en direction du lieu supposé où l’infirmière serait enterrée.

>> A lire aussi : Cédric Jubillar : sa nouvelle compagne prend une décision radicale… 

close

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

0