Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Doctolib : la plateforme de nouveau au cœur d’un scandale

Publié par Celine Spectra le 27 Août 2022 à 15:30
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

En Juillet dernier, une enquête a été ouverte pour « exercice illégal de la médecine » à l’encontre de deux individus. Ces derniers s’étaient fait passer pour des pédopsychiatres sur la plateforme médicale Doctolib.

La suite après cette publicité

Une mère a déclenché l’alerte

Après avoir consulté via la plateforme en juillet dernier un pédopsychiatre et sa remplaçante afin d’obtenir une ordonnance de médicaments, une mère de famille de deux enfants atteints d’un trouble de l’attention a souhaité porter plainte. Comme le révèle dernièrement son avocate à l’AFP Me Madeleine Archimbaud.

La suite après cette vidéo

« Cette mère de famille estimait avoir affaire à un réel médecin. Étant passée par la plateforme Doctolib. Il ne s’agit pas d’un simple généraliste. Mais tout de même d’un pédopsychiatre ! Les faits sont extrêmement graves ».

La suite après cette publicité

À tel point que le Conseil de l’Ordre des médecins de l’Hérault a également indiqué qu’il allait porter plainte pour « exercice illégal de la médecine ».

Contacté par l’AFP ce vendredi 26 août 2022, le parquet de Montpellier a affirmé avoir reçu une plainte de la plateforme. Celle-ci s’estimant « victime de fraude ». Les deux faux pédopsychiatres auraient assuré quelques consultations. Puis la plateforme, se rendant compte de la fraude, aurait stoppé leur abonnement. Et aurait également supprimé leur profil début juillet.

La suite après cette publicité
Doctolib cœur de scandale

Flickr

Une année bien difficile pour Doctolib

Ces plaintes interviennent au pire moment pour la plateforme. En effet, il y a quelques jours, Doctolib faisait également la une des médias. Étant, cette fois, accusée de référencer des naturopathes aux pratiques douteuses. Et à ce sujet ce jeudi 25 août, la plateforme avait indiqué que désormais, aucune prise de rendez-vous ne pourra être réalisée avant la vérification du droit d’exercer.

Depuis la création du site en 2013, la plateforme regrette d’avoir déjà été victime à quatre reprises d’individus ayant créé de faux profils. Ces derniers usurperaient l’identité de professionnels de santé.

La suite après cette publicité
Source : France Tv Info

 

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.