Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Donald Trump nie avoir demandé une tranchée remplie d’alligators pour sécuriser la frontière avec le Mexique

Publié par Eugenie le 03 Oct 2019 à 18:00
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Selon le New York Times, Donald Trump aurait demandé une « tranchée remplie d‘alligators ou de serpents » pour renforcer la sécurité à la frontière qui sépare les États-Unis du Mexique. Le président américain nie avoir fait cette demande et dénonce une « Fake News » .

La suite après cette publicité

C’était l’une des promesses phares de sa campagne. La construction d’un mur entre les États-Unis et le Mexique pour empêcher les migrants d’entrer sur le sol Américain. Selon le New York Times, Donald Trump aurait demandé à ses conseillers de fermer entièrement la frontière entre le Mexique et les États-Unis (3 000 km) dès le lendemain midi d’une réunion tenue en mars dernier. Une réclamation qui aurait inquiété ses conseillers puisque cette fermeture bloquerait les touristes américains au Mexique, empêcherait des enfants d’aller à l’école des deux côtés de la frontière et créerait une crise économique pour les deux pays. Ils auraient alors raisonné le président américain l’amenant à renoncer à ce projet.

Par ailleurs, Donald Trump aurait fait une autre demande encore plus surprenante. En effet, toujours selon le New York Times, en plus du mur électrifié avec “des pointes à son sommet qui pourraient percer la chair humaine” , il aurait demandé de creuser une « tranchée remplie d’alligators ou de serpents » . Il aurait même demandé une estimation pour évaluer le coût de ce projet.

La suite après cette vidéo

>>> À lire aussi : Plus de 10 000 fakes-news pour Donald Trump depuis le début de son mandat !

La suite après cette publicité

Tirs à balles réelles sur des migrants jetant des cailloux

Depuis son arrivée à la Maison Blanche, l’immigration semble être l’une des préoccupations principales de Donald Trump. Après avoir publiquement suggéré que les soldats américains pourraient tirer sur les migrants s’ils lançaient des pierres, le président avait abandonné son idée lorsque ses conseillers l’avaient averti sur l’illégalité de cette mesure. Malgré les avertissements de ses coéquipiers, Donald Trump aurait remis ce sujet sur la table lors de cette fameuse réunion du mois de mars. En effet, il aurait, cette fois-ci, évoqué la possibilité que les soldats puissent « tirer dans les jambes des migrants pour les ralentir«  . Une mesure encore une fois illégale.

Donald Trump dénonce une « Fake News »

La suite après cette publicité

Dans un tweet publié ce mardi 2 octobre, Donald Trump nie avoir demandé une tranchée remplie d’alligators ou de serpents. “Le presse essaye de vendre l’idée selon laquelle je voulais un fossé rempli d’alligators et de serpents avec des barrières électriques et des pics pointus à la frontière sud. Je suis peut-être dur sur la sécurité aux frontières, mais pas à ce point. La presse est devenue folle. Fake News!” , écrit-il.

>>> À lire aussi : Trump veut autoriser les entreprises à licencier leurs employés transgenres en toute légalité

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.