Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Plan de déconfinement : ce que va annoncer Edouard Philippe à 16h ce jeudi

Publié par Romane TARDY le 07 Mai 2020 à 11:05
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Carte définitive des départements rouges et verts, masques, déplacements, Edouard Philippe prendra la parole à 16h pour détailler le plan de déconfinement qui devrait commencer lundi. Il doit lever le flou sur de nombreuses questions soulevées depuis sa dernière intervention le mardi 28 avril.

A lire aussi : Coronavirus : Emmanuel Macron au courant depuis le mois de Décembre ? Cette folle révélation qui agite la France

Après huit semaines de confinement, les mesures devraient s’alléger à partir du lundi 11 mai. Edouard Philippe doit dévoiler à 16h les derniers détails de ce plan de déconfinement. A quoi faut-il s’attendre ?

Date et carte : Les deux points très attendus dans le discours d’Edouard Philippe

Edouard Philippe avait bien précisé que la date du 11 mai pouvait encore changer : « Si les indicateurs ne sont pas au rendez-vous nous ne déconfinerons pas » . Le chef du gouvernement doit donc acter définitivement la fin du confinement le 11 mai ou à l’inverse la repousser.

Second point crucial annoncé par le Premier ministre ce jeudi : la carte définitive des départements de France en fonction de la circulation du virus. Le orange va disparaître et la carte sera séparée en deux, les départements rouges et ceux en vert. Selon la couleur du département, le Premier ministre devrait préciser les mesures de l’après 11 mai. Il avait déjà esquissé des ouvertures de collèges différées, après le 18 mai, dans les départements en rouge, ainsi que la difficile réouverture des parcs et jardins dans ces zones. Le flou est très présent sur la question des parcs puisque Anne Hidalgo, maire de Paris, classé en zone rouge, voudrait rouvrir les parcs avec un système de comptage dès le 11 mai. Le Premier ministre est donc très attendu sur ce point.

Déplacements, transports, masques, d’autres mesures importantes

Lors de son discours devant le Parlement, Edouard Philippe avait assuré la libre circulation mais seulement dans un rayon de 100 kilomètres de son domicile, hors motifs professionnels et familiaux impérieux. Il doit préciser ce point et confirmer cette distance ainsi que la nécessité ou non d’une attestation. Les Français se demandent aussi s’il s’agit d’une distance à vol d’oiseau ou si elle suit un autre critère. Le Premier ministre devrait confirmer ce calcul. Il devra également trancher sur la possibilité ou non de passer d’une zone verte à une zone rouge en cas de proximité.

Les transports en commun questionnent aussi beaucoup. Comment y faire respecter la distanciation physique. Avec le retour progressif au travail, le flux de voyageurs dans les transports va s’amplifier. Plusieurs hypothèses sont possibles : condamnation des places, réserver l’offre de transports aux salariés, nécessité d’une attestation… Le Premier ministre devrait revenir sur ce point.

Les transports sont un des lieux où le masque sera obligatoire. Les collèges aussi seront touchés par cette mesure. Le Premier ministre va-t-il élargir ces obligations à d’autres lieux ? Edouard Philippe a également promis 700 000 tests par semaine pour les personnes qui ont des symptômes et leur cas contacts. Il est attendu qu’il explique comment les tests vont se déployer dans le territoire et quelles sont les démarches pour se faire tester.

Toutefois, ce discours n’est qu’une première étape. Pour les cafés, restaurants, lycées, vacances ou encore cinémas, il faudra attendre début juin pour en savoir plus.

Source : LCI

A lire aussi : Le Coronavirus en train de devenir encore plus contagieux ? Cette étude qui inquiète les scientifiques

Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail