Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Covid-19 : Le pic de la seconde vague arrive très vite et ça va faire TRÈS mal

Publié par Quentin VIALLE le 10 Nov 2020 à 14:49
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Alors que la pandémie de Covid-19 frappe encore et toujours le monde entier, la situation de certains hôpitaux est très difficile. Martin Hirsch, le Directeur général de l’AP-HP, a pris une nouvelle fois la parole pour s’exprimer au sujet de la seconde vague de Covid-19. Selon lui, le pic de l’épidémie pourrait arriver en fin de semaine.

Covid-19 : le pic épidémique d’ici 7 jours ?

La suite après cette publicité

En France, des milliers de cas positifs au Covid-19 sont recensés chaque jour et les hôpitaux sont de plus en plus saturés. Des chiffres qui ne cessent de grimper encore et toujours. Martin Hirsch, Directeur général de l’Assistance publique – Hôpitaux de Paris est venu s’exprimer sur le plateau de France Inter concernant la deuxième vague et le reconfinement.

Mais alors, quand arrivera le pic de l’épidémie ? D’après lui, une chose est sûre, le pic est devant nous. Il y a des probabilités pour qu’il survienne dans quelques jours, le week-end du 14 novembre prochain. « C’est à peu près ce que disent les modèles, on a encore sept ou huit jours d’augmentation du nombre de patients« , a-t-il expliqué au micro de Léa Salamé.

patients réanimations séquelles

A lire aussi >>> Covid-19 : Quand une personne contaminée atteint son pic de contagiosité ?

La suite après cette publicité

Continuer les efforts

Pour le Directeur de l’AP-HP, le confinement était encore une fois inévitable pour faire face à la seconde vague de Covid-19. Alors que la situation épidémique semble être sur la voie de l’amélioration, Martin Hirsch espère que les Français continueront à faire les efforts nécessaires pour stopper les contaminations. « On peut espérer que ces progrès continuent à condition que les efforts continuent strictement« , a-t-il souligné. Un rappel qui ne sera jamais de trop.

Au niveau des chiffres d’hospitalisations, une partie commence à diminuer. Mais ce n’est pas le cas de toutes les régions, comme l’explique Martin Hirsch. En effet, le taux de doublement (=passer de 100 à 200 patients en réanimation) est un peu ralenti en Ile-de-France, alors qu’il continu de progresser fortement dans d’autres régions du territoire. On parle notamment de la région Auvergne-Rhône-Alpes, où la situation est de plus en plus insoutenable.

La suite après cette publicité

A lire aussi >>> Covid-19 : la situation est-elle aussi grave qu’au pic de l’épidémie au printemps ?

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

La suite après cette vidéo