Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Société

Reconfinement : Emmanuel Macron prêt pour une nouvelle allocution mercredi ?

Publié par Romane TARDY le 30 Mar 2021 à 9:41
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Depuis ce week-end, le sujet du confinement monte en flèche en France. Une allocution d’Emmanuel Macron pourrait alors arriver ce mercredi suite aux chiffres très inquiétants. Tout pourrait alors se décider lors du prochain conseil de défense mercredi afin d’éviter au maximum le tri de patients.

Emmanuel Macron

>>> A lire aussi : Découvrez le passeport sanitaire de l’UE qui prouve que vous êtes vacciné

Reconfinement imminent ?

Alors que 19 départements connaissent des mesures renforcées, cela semble bien insuffisant. Le confinement pourrait-il faire son grand retour ? Emmanuel Macron pourrait en effet prendre la parole mercredi à l’issue du conseil de défense pour annoncer de nouvelles mesures aux Français.

En effet, le Président veut éviter le tri de patients dans les hôpitaux surchargés. Les chiffres de contaminations sont aussi très inquiétants et le pic de la deuxième vague a été atteint au niveau des réanimations. L’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris a communiqué des projections alarmistes. Si un confinement dur ne se met pas en place dès le 1er avril, 230 personnes pourraient être hospitalisées chaque jour en Ile-de-France, soit le double des chiffres actuels.

Une prise de parole d’Emmanuel Macron attendue

Si c’est bien Emmanuel Macron qui prend la parole solennellement c’est en général pour annoncer de nouvelles mesures et un « changement de doctrine » selon une source proche de l’exécutif. Cette prise de parole « lui permettrait de souligner la cohérence de ses décisions depuis janvier » , explique-t-on dans son entourage. Toutefois, aucune annonce officielle n’a encore été faite.

Au coeur des réflexions l’école. Rappelons que nous avons connu un confinement avec les écoles fermées et un autre avec les établissements ouverts. L’exécutif pourrait envisager une solution alternative, celle de profiter des vacances de Pâques pour fermer les établissements pendant trois à quatre semaines. Le protocole sanitaire exige aujourd’hui la fermeture des classes dès lors qu’un cas de Covid-19 est détecté.

>>> A lire aussi : Covid-19 : Un nouveau variant découvert en Alsace inquiète

0