Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

« C’est pas méchant, on a tous déjà touché des filles » : Cet entraineur français dérape totalement avant un match

Publié par Elodie GD le 07 Mar 2023 à 22:32
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Le monde du football ne cesse de faire parler de lui. Juste avant la rencontre Montpellier/Angers, Abdel Bouhazama, l’entraîneur angevin, a laissé échapper des propos pour le moins déplacés.

Publicité

>> A lire aussi : Un célèbre footballeur en garde à vue pour agression se*uelle

Un entraîneur en roue libre

« C’est pas méchant, on a tous déjà touché des filles » , a lâché Abdel Bouhazama, juste avant le match qui opposait son équipe d’Angers à celle de Montpellier ce dimanche. Des propos qui ont non seulement choqué les joueurs, mais aussi les supporters.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER
Publicité

Rapportés par de nombreux médias, ils suscitent de vives réactions dans le monde du football. Sur Twitter, Charles Diers, adjoint aux Sports de la mairie d’Angers a déclaré : « Un coach de Ligue 1 ne peut pas s’exprimer ainsi. Un éducateur ne peut pas parler comme ça. Un homme ne devrait pas tenir de tels propos » . En accord avec lui, nombreux sont ceux qui réclament la démission d’Abdel Bouhazama.

Entraîneur

>> A lire aussi : Noël Le Graët : après sa démission de la FFF, son nouveau post scandalise

Publicité

« Ils relèvent plus d’une maladresse que d’une goujaterie »

Très remontée, la Kop de la Butte 1992 (Angers), dénonce les « déclarations hallucinantes » de l’entraîneur. Elle a même appelé les supporters à manifester, dimanche matin, devant le stade Raymond Kopa. En plus de dénoncer les propos d’Abdel Bouhazama, la Kop de la Butte 1992 réclame le départ de Saïd Chabane, le président du club. Pour cause, il est poursuivi depuis 2020 pour agressions se*uelles aggravées. Et ce, par six femmes qui étaient ses salariés au moment des faits.

S’il reconnaît le caractère inacceptable des propos de l’entraîneur, le directeur de la communication, Mohammed Sifaoui, tempère. Contacté par l’AFP, il a déclaré : « Appréciés de manière décontextualisée (les propos, ndlr) sont inacceptables et condamnables, mais analysés dans leur contexte de causerie d’avant-match, ils relèvent plus d’une maladresse que d’une goujaterie » .

Abonnez vous à la Newsletter TDN

Publicité

Selon lui, il remontait le moral d’Ilyes Chetti, actuellement poursuivi pour harcèlement se*uel.

>> A lire aussi : Un footballeur très connu arrêté et interrogé en Angleterre… Il est suspecté de vi*l !

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.