Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

« Espèce de tapette » : L’installation d’un cirque Zavatta dérape complètement (vidéo)

Publié par FJ le 11 Avr 2023 à 23:24
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Les cirques n’ont pas du tout bonne presse en ce moment. En effet, de nombreuses personnes dénoncent le fait que dans ces derniers, les animaux soient maltraités et n’aient absolument rien à faire ici. C’est la raison pour laquelle certaines installations deviennent de plus en plus compliquées.

Et ce mardi 11 avril 2023, c’est le cirque Zavatta qui a été la cible d’échauffourées. Alors que ce dernier s’est installé illégalement à Saint-Laurent-du-Var, le premier adjoint au maire de Nice qui a tenté de les délocaliser s’est fait vivement malmener, comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessous :

La suite après cette publicité

>>> À lire aussi : Après avoir passé 20 ans enchaîné, un puma est secouru d’un cirque péruvien (vidéo)

Un cirque qui n’est pas le bienvenu

La suite après cette publicité

Le 27 février dernier, le cirque Zavatta a tenté de s’installer sur une zone commerciale dans la ville de Nice. Malheureusement, le maire, Christian Estrosi n’a pas validé cette arrivée et a décidé de les expulser.

Lors d’un tête-à-tête assez houleux, l’homme politique avait déclaré aux propriétaires qu’ils ne souhaitaient pas qu’ils s’installent dans sa ville, lui-même étant contre l’exploitation des animaux sauvages pour ce genre de spectacle.

>>> À lire aussi : Un dompteur violemment attaqué par une lionne lors d’un numéro de cirque en Russie

La suite après cette publicité

La situation recommence à Saint-Laurent-du-Var

Obligés de partir de Nice, les propriétaires ont trouvé un autre endroit pour s’installer, à Saint-Laurent-du-Var. Mais il semblerait que cela ne plaise pas non plus à la mairie et une vive altercation a éclaté entre Franck Muller à Anthony Borré, président de Côte d’Azur Habitat et les autres élus.

cirque zavatta installation degenere

© Capture d’écran BFM TV

Comme le rapportent plusieurs vidéos sur Twitter, de nombreux noms d’oiseaux ont été échangés entre les hommes présents sur place avec une tension au maximum : « Tapette », « enfant de putain » sont les mots qui ont notamment été prononcés par Franck Muller, l’un des propriétaires du cirque, allant même jusqu’à cracher vers les adjoints. Finalement, après plusieurs heures de discussion, le cirque a quitté les lieux.

La suite après cette publicité

>>> À lire aussi : Deux éléphantes se battent et sèment la panique dans un cirque (vidéo)

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.