Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Guerre en Ukraine : Les Français peuvent-ils être mobilisés ?

Publié par Romane TARDY le 24 Fév 2022 à 15:34
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

La Russie vient de lancer une offensive contre l’Ukraine. Ainsi, le mot « guerre » est dans toutes les bouches et celle-ci pourrait s’étendre à d’autres pays européens. Si la France venait à entrer en guerre contre la Russie, les Français pourraient-ils être mobilisés comme lors des guerres mondiales ?

>>> A lire aussi : Guerre en Ukraine : déjà une centaine de morts recensés en seulement quelques heures

L’aube d’une guerre européenne ?

Emmanuel Macron a affirmé sa position dans une allocution ce jeudi midi : « La France est aux côtés de l’Ukraine » . Sanctions, soutien militaire, seront sûrement envisagés pour répondre à l’offensive russe qui fait déjà des dizaines de morts. Mais pour autant est-il possible de connaître une guerre comme en 1939 où les Français ont été appelés à se mobiliser ?

Soyons clairs, nous n’en sommes pas là. Emmanuel Macron n’a aucunement appelé les Français à se battre ou quoi que ce soit. Toutefois, imaginons que cela évolue. Avons-nous les capacités pour rentrer en guerre ? Eh bien matériellement, plus ou moins ! Malgré notre puissance militaire, s’engager contre la Russie, ce n’est pas la même chose que de lutter au Sahel. L’armée de terre n’est pas capable de déployer les plus de 15000 hommes et le millier de véhicules blindés requis pour une guerre de cette ampleur. L’armée française doit renforcer son arsenal mais pour le moment l’objectif était fixé pour 2025. Le scénario de guerre pourrait arriver plus vite que prévu.

mobilisation ukraine

Une mobilisation générale encore possible ?

Aujourd’hui, il est encore possible d’appeler à la mobilisation générale. En cas de conflit majeur ou de menace portant atteinte à une partie du territoire ou de la population, après les militaires, les premiers mobilisés seraient les ex-militaires et les réservistes. C’est d’ailleurs ce qu’a entamé l’Ukraine. Pour la mobilisation générale, elle n’est pas du fait du président ou des autorités militaires mais du conseil des ministres. Le service militaire n’existant plus, cela ajoute une difficulté pour une mobilisation générale même si la journée d’appel l’a plus ou moins remplacé.

Le texte de loi française dit bien « L’appel sous les drapeaux est suspendu pour tous les Français qui sont nés après le 31 décembre 1978 et ceux qui sont rattachés aux mêmes classes de recensement. Il est rétabli à tout moment par la loi dès lors que les conditions de la défense de la Nation l’exigent ou que les objectifs assignés aux armées le nécessitent » .

Pour l’instant, les conséquences sur la France seraient davantage économiques : augmentation du prix du gaz, de l’électricité et du pétrole avec la suspension de l’autorisation du gazoduc controversé Nord Stream 2 reliant la Russie à l’Allemagne.

>>> A lire aussi : Emmanuel Macron : ce détail pendant son allocution qui en dit long sur la guerre en Ukraine

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.