Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Herta accusée de vendre du « vide » : l’entreprise se défend

Publié par Elodie GD le 29 Juin 2023 à 15:02
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Les associations de consommateurs Foodwatch et Zero Waste France ont déposé des mises en demeure à l’encontre de cinq marques qu’elles accusent de commercialiser des produits « pleins de vide » . Parmi elles, on retrouve la marque Herta qui s’est défendue au travers d’un communiqué.

La suite après cette publicité

>> A lire aussi : D’après Yuka, voici les meilleures pizzas proposées en supermarché

Herta pointée du doigt

Pas moins de cinq entreprises ont récemment reçu des mises en demeure. Des mises en demeure émanant des associations de consommateurs Foodwatch et Zero Waste. La raison ? Elles sont accusées de commercialiser des produits « pleins de vide ».

La suite après cette vidéo
La suite après cette publicité

Parmi elles, on retrouve Rana, Côte d’Or, Carambar, Daco Bello, mais surtout Herta. Herta dont la barquette d’allumettes de lardons de la gamme sans nitrites serait composée à 54 % de vide.

Pour expliquer leur démarche, les associations mécontentes s’appuient sur les codes de l’environnement et de la consommation. Codes stipulant que « l’emballage doit être conçu et fabriqué de manière à limiter son volume et sa masse au minimum nécessaire pour assurer un niveau suffisant de sécurité, d’hygiène et d’acceptabilité » .

Le second passage cité donne la définition d’une pratique commerciale trompeuse.

La suite après cette publicité

>> A lire aussi : Gaspillage alimentaire : les dates de péremptions bientôt retirées ?

L’entreprise sort du silence

La suite après cette publicité

Ces accusations qui n’ont pas semblé plaire à la marque, qui s’est empressée de se justifier au travers d’un communiqué. Elle avait déjà été pointée du doigt par L214.

Rendu public ce 28 juin, il indique que « les barquettes plastiques sont garantes de l’intégrité et de la sécurité alimentaire des produits frais » et que « conformément à la réglementation en vigueur, le grammage des allumettes est indiqué en face avant de l’emballage » .

Herta ajoute que, la barquette étant transparente, « son niveau de remplissage est donc parfaitement visible par le consommateur » .

La suite après cette publicité

Pour ce qui est de la mise en barquette, là encore, l’entreprise a son mot à dire. Elle indique qu’elle doit se faire à « température négative » afin de faciliter le tranchage. Encore rigides, les allumettes sont disposées dans le contenant, ceci ayant pour effet « d’occuper l’intégralité du volume de l’emballage » .

« Lors des étapes suivantes, les allumettes, conservées à une température comprise entre 0 et 4° C, retrouvent une certaine souplesse et produisent ainsi un espace libre, non disponible lors de la phase de remplissage » .

Concernant l’hygiène, Herta précise que l’étape suivante consiste à fixer l’opercule sur la barquette. Ce qui implique que son contenu ne déborde pas, assurant ainsi une parfaite étanchéité de l’emballage. « Ceci afin d’assurer la conservation du produit et de prévenir un gaspillage inacceptable« , conclut-elle.

La suite après cette publicité

>> A lire aussi : Nutella : bientôt la fin pour la célèbre pâte à tartiner ?

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.