Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Elle est hyper vexée : À 39 ans, on lui demande sa carte d’identité quand elle veut acheter des cigarettes

Publié par Nicolas F le 03 Sep 2017 à 8:33
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Tout le monde serait flatté à la place de Sarah Clear. À 39 ans, cette Anglaise, se plaint de devoir montrer sa carte d’identité quand elle va acheter des cigarettes. Pensez-vous que c’est un avantage ou un problème de paraître plus jeune que son âge ?

La suite après cette publicité

(Mercury)

C’est la honte !

La suite après cette vidéo

Sarah Clear a raconté la mauvaise expérience qu’elle a vécue dans le magasin Sainsbury’s de Chichester, dans le sud de l’Angleterre. Arrivée à la caisse, elle a connu un moment de honte. La caissière lui a demandé de vérifier son identité, alors qu’elle voulait acheter un paquet de tabac et une carte à gratter. Jamais elle ne s’attendait à ce que ça lui arrive. « J’étais vraiment embarrassée. J’ai senti que je me suis mise à rougir. Des personnes attendaient derrière moi, dans la file. Et ils se demandaient ce qu’il se passait ».

(Mercury)

Une amie tente de l’aider

La suite après cette publicité

« Je n’aurais pas imaginé que j’aurais dû avoir une pièce d’identité. Je ne m’attendais à subir un interrogatoire comme lors de l’inquisition espagnole, sur mon chemin vers mon travail ». En plus, Sarah est une habituée des lieux, et une ancienne camarade de classe qui se trouvait dans le même magasin, a plaidé en sa faveur. Elle a expliqué qu’elles sont allées à l’école en même temps. Quand on lui a demandé sa carte d’identité, elle a répliqué : « Vous vous moquez de moi ? J’ai 39 ans, j’ai un fils de 20 ans ». Elle ne pense pas remettre les pieds dans ce commerce, même s’il est près de chez elle. Elle n’a pas eu le temps de se plaindre au manager, car elle était pressée, et a fait demi-tour sans prendre ses courses, n’ayant pas de preuves sur elle.

(Google Street View)

Le magasin a présenté ses excuses

Elle reconnait qu’elle ne fait pas son âge, mais de là à croire qu’elle est mineure… « Les gens ne me croient pas quand je donne mon âge, mais ils pensent que j’ai au moins dans la vingtaine. » On pense souvent que son fils est son frère. Le porte-parole de la chaine de magasins Sainsbury’s a réagi à l’incident : « Nous sommes désolés pour les tracas causés… Néanmoins, comme tout distributeur, nous avons une réelle responsabilité quand il s’agit de produits interdits de vente aux mineurs. Nos collègues sont entrainés pour suivre la « règle des 25 ans ». » Cette règle, appelée « Think 25 », consiste à encourager les vendeurs à vérifier l’identité de toute personne qui parait 25 ans ou moins, même s’il est majeur. Cette marge d’erreur permet d’éviter de vendre des produits à ceux qui paraissent plus âgés.

La suite après cette publicité

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.