Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Invalides : la France rend hommage aux deux soldats morts au Burkina Faso

Publié par Églantine le 15 Mai 2019 à 2:00
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

 

Vendredi dernier, deux membres des forces spéciales ont été tués au Burkina Faso lors d’une libération d’otages. Un hommage national a été rendu ce matin aux Invalides, en présence du chef de l’État et des familles des victimes.

L’ambiance était lourde ce matin dans la cour d’honneur des Invalides. Sous un soleil printanier, la France a rendu un dernier hommage à Cédric de Pierrepont, 33 ans et Alain Bertoncello, 28 ans. Militaires depuis plusieurs années, les deux hommes sont morts lors d’une opération permettant de libérer deux otages français des mains d’un groupe jihadiste, au Burkina Faso.

>>> À lire en plus: Les témoignages poignants des compagnes des soldats tués au Burkina Faso

Une cérémonie d’hommage émouvante

Après avoir traversé le pont Alexandre III sous les applaudissements du public, les deux cercueils sont entrés dans la cour des Invalides. Recouverts d’un drapeau tricolore, ils ont été posés côte-à-côte avec une « sangle de vie » symbole de solidarité et de fraternité du duo. Cette corde est utilisée par les commandos de la marine pour relier les nageurs entre eux et pour les sécuriser. Dans une forte émotion, Emmanuel Macron est allé saluer les soldats et les familles des victimes en pleurs. Au sein de cette célèbre cour, plus d’un millier de personnes étaient réunies dont plusieurs personnalités politiques comme Nicolas Sarkozy, Edouard Philippe ou encore François Hollande.

>>> À lire en plus: 55% des personnes LGBT ont subi une agression LGBTphobe au cours de leur vie

Emmanuel Macron salue la mémoire des deux soldats : « Ils sont morts en héros pour la France »

Face aux deux cercueils, le chef de l’Etat leur a rendu un hommage pendant une vingtaine de minutes. Emmanuel Macron a salué la mémoire des deux « héros » militaires: « Ils sont morts en héros, car rien pour eux n’est plus précieux que la mission, rien n’est plus précieux que la vie des otages (…) Des soldats hors normes comme peu d’armées dans le monde ont la chance d’en compter. » Il a abordé l’engagement des deux hommes, leur parcours et leur détermination à réussir leurs missions: « Une vie arrêtée n’est pas une vie perdue, une vie arrêtée en pleine jeunesse, en pleine conscience aussi, n’est pas une vie perdue. Celui qui meurt au combat dans l’accomplissement de son devoir n’a pas seulement accompli son devoir, il a rempli sa destinée. Ce n’est pas un sacrifice, c’est le sens même de l’engagement. »

Emmanuel Macron a ensuite martelé la puissance militaire française et sa détermination à ne pas céder face au terrorisme islamiste« Ceux qui attaquent un Français doivent savoir que jamais notre pays ne plie, toujours ils trouveront notre armée, nos alliés, sur leur chemin. Nous continuerons ainsi à lutter sans relâche contre le terrorisme au Sahel et au Levant, et sur le sol français. Ceux qui attaquent un Français doivent savoir que jamais notre pays n’abandonne ses enfants. »

Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello ont été faits Chevaliers de la Légion d’Honneurs: « La nation saura que vous avez fait votre devoir car pour les peuples libres, pour les grandes nations, les noms des héros ne s’effacent jamais«  proclame le Président de la République.

Abonnez vous à la Newsletter TDN

>>> À lire en plus: Quel homme politique es-tu ?