Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Une vague de chaleur coupe l’alimentation en électricité… des réfrigérateurs et ventilateurs !

Publié par Lucas le 05 Juil 2021 à 10:01
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Quand on voit ce qu’il se passe en ce moment, on se dit que oui, notre planète est vraiment en danger. Et pour cause. Après les 49 degrés recensés au Canada la semaine passée, c’est au tour de l’Irak de souffrir d’intenses chaleurs. Et ces dernières ne cessent de poser de terribles problèmes. En effet, avec 52 degrés enregistrés au thermomètre, le pays irakien souffre de multiples coupures d’électricités qui, à termes, provoquent l’arrêt des réfrigérateurs et des ventilateurs. Mais dans quel monde sommes-nous en train de vivre…

>>> A lire aussi : Le « soleil artificiel » chinois atteint les 120 millions de degrés pendant 101 secondes

52 degrés Celsius en Irak

C’est à réellement se demander si la planète Terre ne va pas aller de mal en pire dans les années à venir. Et peut-être même plus rapidement que ce à quoi les spécialistes pourraient s’attendre. En effet, ces derniers jours, des températures littéralement jamais vues ont été enregistrées dans différents pays.

Si le Canada a connu sa température la plus élevée il y a quelques jours avec plus de 49 degrés au compteur, c’est cette fois-ci au tour de l’Irak d’être en grandes difficultés face aux vagues de chaleur. En effet, les thermomètres ont grimpé jusqu’à plus de 52 degrés. Des chaleurs qui, malheureusement, ont provoqué plus d’un dégât d’un point de vue énergie électrique.

irak vagues chaleur soleil

>>> A lire aussi : Réchauffement climatique : les dauphins souffrent d’une maladie de peau mortelle !

Réfrigérateurs et ventilateurs plus du tout alimentés

Quand il fait trop chaud, l’électricité souffre. Et l’Irak en est actuellement le parfait exemple. Dans l’incapacité de fournir du courant, le pays voit donc des milliers de ménages se retrouver sans réfrigérateurs et sans ventilateurs. « On fait dormir les enfants par terre pour chercher un peu de fraîcheur, et nous, les adultes, on ne ferme pas l’œil de la nuit », explique un habitant de la ville de Bassora, dans laquelle le thermomètre a, là aussi, dépassé les 50 degrés. L’Irak, pour tenter d’apaiser les souffrances de ses citoyens, a décrété 4 jours fériés de suite pour permettre aux habitants de rester chez eux.

>>> A lire aussi : Un astéroïde menace la planète Terre, totalement impuissante face au futur crash…

close

Inscrivez vous à la Newsletter TDN

Tous les jours le meilleur du web directement dans votre boite mail.
Garanti sans SPAM.


Inscrivez-vous à la newsletter.
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail