Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

« Je consomme noir » : un marché de Noël jugé communautaire fait polémique

Publié par Charlène Deveaux le 08 Déc 2021 à 6:03
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Le week-end dernier se tenait, comme tous les week-ends en ce moment, le marché de Noël de Paris notamment, dans le XVIIIe arrondissement. Seulement, cette fois-ci, une nouveauté parmi les stands. Le 4 et 5 décembre marquaient le coup d’envoi de l’association Je consomme noir, réunissant plusieurs commerçants afin de présenter des produits d’une « sélection pointue issue de votre référentiel d’entreprises noires francophones » , comme l’indique leur Instagram. Cet événement a provoqué des réactions d’incompréhension et d’indignation, certains jugeant ce commerce comme communautaire.

>>> À lire aussi : Effondrement d’un immeuble à Sanary-sur-Mer : ce que l’on sait

Consternation chez les internautes

Ce marché, étalé sur deux jours au Hasard-Ludique à Paris, a pour le moins fait parler de lui. Sur les réseaux sociaux, nombreux sont ceux a avoir réagi, comme par exemple le député LREM de l’Indre, François Jolivet, qui a partagé un article du Figaro à ce sujet en indiquant que cela était « inacceptable pour la République » et que « ceux qui pensent que le progrès social revient à réduire l’autre à sa couleur de peau n’ont pas compris l’universalisme français » .

En parlant du Figaro, on apprend dans ce même article qu’après avoir contacté Je consomme noir afin d’échanger à propos de cette polémique, l’association à répondu « on ne fait pas de politique, on veut transmettre un message positif, en faisant des choses pour notre communauté » , mais quils s’attendaient néanmoins à « ce type de critiques » .

marché de nowel

Communautarisme ou maladresse ?

Le message est clair pour l’association, l’intention était bienveillante. Le but de ce week-end de marché était avant tout de faire connaître des produits issus de la culture africaine, comme des boissons, des repas, des vêtements, des bijoux, des objets…. Sur leurs réseaux sociaux, ils affirment même que cette démarche consiste à « booster l’économie par une mise en lumière des marques, entreprises, et initiatives invisibilisées » .

Malgré cette volonté pourtant noble, il semblerait que le message ne soit pas bien passé. Dans leurs propos au Figaro, Je consomme noir déclare avoir eu « des retours positifs de la part de clients de toutes les races » . Des déclarations qui sonnent maladroites, ajoutées à une promotion sur Instagram avec une photo du marché illustrant une grande quantité de gens présents sur place, dans un univers cosmopolite. Certains y voient du communautarisme, d’autres de la simple maladresse. Et vous, qu’en pensez-vous ?

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Le Hasard Ludique (@lehasardludique)

>>> À lire aussi : Des jauges à Noël ? Gabriel Attal répond (vidéo)

close

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

0