Vaccin contre le Covid-19: 290 euros d’amende pour ceux refusant de se faire vacciner

Publié par Elisa le 27 Oct 2020

Même si le vaccin contre le Covid-19 n’a toujours pas été trouvé, Jakarta prend les devants. La capitale indonésienne mettra 290 euros d’amende à ceux qui refuseront de se le faire administrer.

La ville de Jakarta prend les devants sur la crise sanitaire et prévoit déjà l’avenir. La capitale indonésienne prévoit une amende de 290 euros pour ceux qui refuseraient de se faire vacciner lorsque le vaccin sera trouvé. L’administration de la ville a publié ce lundi 26 octobre un nouveau règlement sur la gestion du Covid-19. “L’article 30 de ce règlement stipule que toute personne refusant délibérément de se soumettre au traitement et/ou à la vaccination contre le Covid-19 se verra infliger une amende pouvant aller jusqu’à 5 millions de roupies (290 euros)” , selon une copie du projet final, obtenu par le Jakarta Post et relayé par Courrier International.

290 euros pour refus de vaccin

Le gouvernement évoque la possibilité de donner des amendes à l’échelle nationale. Le pays espère obtenir l’autorisation de vaccination en novembre et déployer le programme à grande échelle dès janvier 2021. Le Jakarta Post rappelle toutefois qu’aucun vaccin n’a été officiellement trouvé ni approuvé. Des tests sont encore en cours dans le monde entier. “Malgré cela, l’Indonésie fait pression pour l’approbation d’urgence de trois vaccins des sociétés chinoises Sinovac Biotech Ltd, China National Pharmaceutical Group (Sinopharm) et CanSinoBIO. Le gouvernement a même envoyé une équipe comprenant des représentants de l’Agence de surveillance des aliments et des médicaments (BPOM) en Chine pour étudier les données des essais.” , explique le journal indonésien.

Des chiffres à la hausse

L’Indonésie comptabilise aujourd’hui plus de 390 000 cas positifs, dont plus de 13 000 décès depuis le début de l’épidémie. Hier, ce sont 3 222 nouveaux cas ainsi que 112 décès qui se sont ajoutés à ces chiffres. Jakarta compte à elle seule plus de 10 000 cas positifs ainsi que plus de 2 000 décès depuis le mois de mars. Plus tôt dans le mois, la ministre indonésienne des Affaires étrangères Retno Marsudi avait donné une interview à l’Agence France-Presse. Elle avait plaidé pour un « accès égal » aux futurs vaccins contre le Covid-19.

A lire aussi: Un volontaire au vaccin test du Covid est décédé !

0