Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Quelles sont les 6 erreurs que les femmes font aux toilettes ?

Publié par Lou Tabarin le 02 Avr 2022 à 13:34
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

En moyenne, les femmes urinent entre cinq et sept fois par jour. Plusieurs facteurs peuvent altérer ce chiffre, comme le fait de boire de la bière ou du café. Mesdames, saviez-vous que vos petites manies aux toilettes ont une influence sur votre santé ? On vous explique.

Publicité

Interrogé par The Sun, le gynécologue Stergios Doumouchtsis a dévoilé les secrets pour prévenir des infections urinaires et des incontinences. Découvrez les six erreurs courantes que les femmes font en allant faire pipi.

Boire beaucoup d’eau n’est pas aussi bon que l’on croit

Publicité

On vante souvent les vertus de la consommation d’eau. En moyenne, il faut en boire 1,5 litre par jour. Mais selon le professeur, certaines femmes en abusent en pensant que cela assainit la vessie.

« Boire trop d’eau ne va pas aider la vessie car cela provoque la polyurie, c’est-à-dire la production excessive d’urine » , affirme Stergios Doumouchtsis. Cette maladie n’est pas dangereuse, mais elle est contraignante au quotidien, et peut dériver sur des incontinences.

L’importance de bien s’essuyer

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER
Publicité

Savoir dans quel sens s’essuyer est une méthode imparable pour éviter les infections urinaires. Pour le professeur, il faut absolument éviter de s’essuyer de derrière à devant.

Le papier toilette ne doit pas entrer en contact avec l’anus car « il y a une riche flore bactérienne autour de l’anus et le vagin. S’essuyer peut transférer les bactéries d’une zone à l’autre » . De mauvaises bactéries peuvent alors entrer dans l’urètre et causer de douloureux dommages. Mieux vaut éviter et privilégier de s’essuyer dans l’autre sens.

Trop s’essuyer, c’est très mauvais

Publicité

Maintenant que vous savez comment bien vous essuyer, il faut absolument éviter de le faire excessivement. « S’essuyer peut causer des irritations sur les peaux les plus sensibles » , affirme Stergios Doumouchtsis.

On ne connaît pas toujours la qualité du papier toilette à disposition. Lorsqu’il est de très mauvaise qualité, des petits morceaux peuvent rester coincés et créer des infections. Le gynécologue conseille de faire au plus simple, et de s’essuyer doucement en n’utilisant que quelques feuilles.

Ne pas uriner à des horaires fixes

Publicité

Dans certaines professions, les femmes sont contraintes d’aller aux toilettes à des horaires fixes car elles ne peuvent pas prendre de pauses. Certaines anticipent et y vont juste avant, par automatisme, pour éviter de devoir se retenir plus tard.

Stergios Doumouchtsis pense que cette pratique, si elle est quotidienne, peut dérégler la vessie. Selon lui, « le rôle de la vessie comme un réservoir peut être compromis. Ensuite, la vessie va vouloir être vidée même si vous n’avez pas envie » . Pour éviter ce cercle vicieux, il préconise d’attendre d’avoir vraiment envie, mais pas trop non plus.

Évitez d’attendre le dernier moment

Publicité

Malheureusement, aucune femme ne peut échapper à ce moment d’inconfort où l’on doit se retenir d’aller aux toilettes. Pourtant, c’est à éviter un maximum.

Abonnez vous à la Newsletter TDN

Selon le gynécologue, la clé est d’écouter son corps, et surtout sa vessie. Il ne faut pas attendre ce « moment d’urgence » où vous êtes au bord de l’accident. Il conseille d’y aller dès que l’envie de faire pipi arrive.

Ne pas vider sa vessie entièrement

Publicité

Ultime conseil : ne pas vider sa vessie entièrement comporte de gros risques de stagnation d’urine, qui peuvent causer des infections. Pour savoir si on la vide bien ou pas, tout ce joue au feeling. Si on ressent que sa vessie est encore pleine après avoir fait pipi, c’est qu’il y a un problème.

Cette erreur peut en réalité cacher des troubles plus préoccupants : « il pourrait y avoir une cause sous-jacente de dysfonctionnement […] si vous avez des symptômes, il faut consulter un spécialiste » .

Vous savez maintenant ce qu’il ne faut absolument pas faire en urinant. Petit conseil supplémentaire : pour éviter les infections urinaires, pensez à aller aux toilettes après un rapport sexuel.

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.