Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

La justice ordonne la pose de bracelets électroniques à ceux qui ne respectent pas la quarantaine dans le Kentucky

Publié par Nicolas F le 05 Avr 2020 à 11:33
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Alors que la moitié du monde doit maintenant respecter des règles strictes de confinement, certains continuent à avoir un comportement irresponsable et à ne pas écouter les consignes. De plus en plus de pays ont décidé de sanctionner ces personnes en augmentant le montant les amendes ou les sanctions. Dans l’État du Kentucky, on ne fait pas les choses à moitié puisqu’à présent, la justice peut ordonner le port du bracelet électronique à tous ceux que la police aura verbalisés suite à une infraction.

> À lire aussi : Un bracelet éléctronique nous permettant de « mieux se connaître et de mieux vivre »

Les personnes contaminées par le covid-19 sont sanctionnées si elles ne respectent pas la quarantaine

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

Le moniteur qui recense les condamnations du comté de Jefferson, dans le Kentucky, a indiqué qu’un juge pris la décision d’installer un bracelet électronique à la cheville de deux personnes dans la ville de Louisville. La première personne est atteinte du covid-19 et ne respectait pourtant pas les règles de quarantaine. La deuxième personne est un membre de sa famille, qui se tenait à côté du malade, dans la rue. Ces deux nouvelles condamnations à porter un bracelet électronique confirment que l’État du Kentucky compte de plus en plus appliquer cette sanction. Il y a quelques jours, une première personne testée positive, qui refusait de rester chez elle avait déjà été condamnée à porter un bracelet. Dorénavant, ces condamnations font office de jurisprudence.

> À lire aussi : A Beauvais, une policière reçoit un pavé en pleine tête pour avoir tenté de faire respecter le confinement

Le bracelet électronique est adapté pour vérifier le respect des règles de confinement

Il s’agit d’une toute nouvelle procédure pour les tribunaux, qui ont vite adopté cette décision radicale. « C’est quelque chose à laquelle nous devons tous faire face. Et on essaie tous de savoir comment y arriver », a expliqué le juge Charles Cunningham, qui a ordonné la pose du bracelet sur deux des trois cas cités. « Le programme d’incarcération à domicile convient bien dans ce cas », se félicite Amy Hess, en charge des services correctionnelle de Louisville. Les bracelets électroniques conçus pour surveiller les déplacements des criminels en liberté conditionnelle offre toutes les caractéristiques techniques idéales pour empêcher une personne qui est malade de sortir de chez elle. « Le bracelet nous fournit la distance exacte. On peut surveiller leur activité dès que le bracelet est attaché et nous assurer qu’ils n’impacteront pas la société. On préférerait ne pas avoir à le faire. » 7 personnes sont mortes du coronavirus dans le comté de Jefferson, portant à 31 le nombre total de morts dans l’État du Kentucky.

> À lire aussi : Confinement : le rappeur Koba LaD déclare ne pas vouloir respecter le confinement et crée la polémique ! (Vidéo)

Image d’archive pour illustration : PA