Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Matignon attaqué : La façade a été dégradée (vidéo)

Publié par Elodie GD le 05 Jan 2023 à 20:08
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Surréaliste. Ce mercredi 4 janvier, les passants de la rue de Varenne à Paris ont assisté à une scène peu commune. Réunis devant l’hôtel de Matignon, les membres du collectif écologiste « Dernière Rénovation » ont généreusement repeint une porte ainsi qu’une partie du mur du bâtiment avec de la peinture orange. Un geste à travers lequel ils veulent dénoncer « l’inaction criminelle » . Découvrez les images dans la vidéo ci-dessous.

>> A lire aussi : Des militants se collent à une œuvre d’art et l’aspergent d’une drôle de substance (vidéo)

Des militants en colère à Matignon

Alors que le Conseil des ministres bat son plein ce mercredi 4 janvier aux alentours de 12 h 30, des jeunes militants issus du collectif écologiste « Dernière Rénovation » prennent la direction de la résidence de la Première ministre. Une fois arrivés à Matignon, ils entament un curieux manège. Deux d’entre eux, munis d’extincteurs, enduisent le portail et la façade du bâtiment de peinture orange.

En colère, ils ont à cœur de dénoncer l’inaction « criminelle » du gouvernement en matière de climat, comme ils l’avaient fait dans les musées. Un positionnement que le collectif a réaffirmé à travers un communiqué de presse. « Tant que le gouvernement continuera son inaction criminelle, nous continuerons à utiliser tous les moyens non-violents à notre disposition pour faire entendre nos cris et notre révolte » , ont-ils déclaré. Ils appellent « tous les citoyens qui partagent (leurs) valeurs à rejoindre la résistance civile » .

Des militants repeignent la façade de Matignon

>> A lire aussi : Chez Porsche, des militants écolo se collent la main au sol : le patron de la concession éteint la lumière, le chauffage et attend 42 heures pour alerter la police

Arrestations non-violentes

Présents sur les lieux, plusieurs médias ont réussi à capturer des images de l’action du collectif. Les deux militants ont très vite été interpellés par les gendarmes assurant la sécurité de Matignon. Ils les ont transportés en les soutenant par les bras et les jambes. Non-violents, les militants n’ont opposé aucune résistance au moment de leur arrestation.

Très vite, une équipe de nettoyage est venue effacer les traces de peinture.

>> A lire aussi : Des militants collent leurs mains sur un célèbre tableau au milieu d’un musée : les images font le tour de la Toile

close

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

0