Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Quand on prononce certains mots, elle a des goûts d’aliments qui lui viennent en bouche

Publié par Nicolas F le 26 Juin 2017 à 9:12
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Parmi les maladies rares étranges, on a trouvé celle qui peut paraître complètement folle. La synesthésie lexicale-gustative est la dissociation d’un mot et du goût qu’il évoque. Pire, quand on prononce le mot, le goût des aliments changent et celui associé par le patient. Rencontre avec Kathryn Jackson, atteinte de ce trouble.

La suite après cette publicité

Une maladie rare qui peut être handicapante

La suite après cette vidéo

Kathryn Jackson, 22 ans a été diagnostiquée atteinte de synesthésie. Ce type de trouble peut se produire entre la dissociation et réassociation de la musique et des couleurs, ou de la musique et des odeurs, parfois aussi certains graphèmes et des couleurs. Mais Kathryn, elle, souffre de synesthésie lexicale-gustative.

La palette de goûts, associés à des mots (Caters)

Elle a le goût des mots (Caters)

De la carotte au marshmallow, sans oublier la sucette

La suite après cette publicité

Lorsque quelqu’un prononce le nom propre « Rory », elle a le goût de la carotte qui lui vient en bouche. Si elle entend quelqu’un prononcer « impossible », elle a immédiatement le goût de la farce de viande. Lire les mots lui fait le même effet, elle sent des odeurs et a le gout de certains aliments en bouche. C’est changement de goût apparaissent donc au fil des conversations, selon si elle tombe sur des mots déclencheurs. Et si elle est en train de manger, ces aliments changent immédiatement de saveurs.

« Lola » comme « lollypop » (Caters)

« Rory » lui donne le goût des carottes (Caters)

Nous connaissons tous la synesthésie, sous d’autres formes

Certains mots lui déclenchent le goût de marshmallow, de pomme ou de crème anglaise. Non seulement elle a le goût mais elle sent également la texture. Certains mots sont associés à des goûts de par leur proximité lexicale, comme le prénom « Lola » déclenche le goût de sucette (« lollypop », en anglais). Cette forme de synesthésie est vraiment rare, par contre d’autres types de synesthésie sont fréquentes. Associez-vous dans votre tête des couleurs à des chiffres ? ou des positions dans l’espace à certains chiffres ? Et quand vous visualisez un calendrier des mois ou des semaines, il apparait toujours de la même manière dans votre tête ? Tout ça sont des cas de synesthésie.

La suite après cette publicité

En entendant « Ella », elle a le goût des jelly beans (Caters)

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.