Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Écoutez les enregistrements glaçants des appels de djihadistes reçus par plusieurs commissariats (vidéo)

Publié par Maxime le 10 Oct 2019 à 13:30
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Trois jours après l’attaque terroriste en plein coeur de la préfecture de police de Paris, qui a coûté la vie à quatre personnes, plusieurs commissariats d’Île-de-France ont reçu des appels inquiétants.

La suite après cette publicité

Deux commissariats de police situés en région parisienne dans le Val-de-Marne et les Hauts-de-Seine ont reçu le 6 et le 8 octobre dernier, des messages de propagande islamiste glaçants (que vous pouvez écouter dans la vidéo ci-dessus), selon les informations de RT France.

>>>À lire aussi : Quatre policiers tués dans une attaque au couteau à la préfecture de police de Paris, l’assaillant a été abattu

La suite après cette publicité

Des chants pro-djihad laissés sur les téléphones des commissariats de police

Ces séquences choquantes ont pu être enregistrées par des policiers des commissariats concernés. Ils ont filmé leur téléphone fixe de bureau sur lequel s’énonçaient ces messages de haine. D’autres hôtels de police auraient aussi été touchés par ce fléau d’après une source policière citée par RT France.

Dans les extraits glaçants diffusés par le média, on entend notamment des chants et des déclamations djihadistes en français. Ces messages pré-enregistrés vantent les mérites du terrorisme islamiste sur le sol français, évoquant notamment les attentats du 13-novembre 2015.

La suite après cette publicité

>>>À lire aussi : Les révélations troublantes de l’épouse de l’agresseur de la Préfecture de police

La préfecture de police porte plainte pour apologie du terrorisme

L’un des chants diffusés lors de ces appels a été identifié. Il s’agit de la chanson nommée « Ma vengeance » diffusée par l’organe médiatique de l’Etat islamique en juillet 2016, indique le syndicat de ViGi-Police dans un communiqué publié mercredi 9 octobre. Les paroles de la chanson s’inscrivent dans la mouvance djihadiste. On peut notamment entendre dans les enregistrements diffusés : « Ma kalash est armée, les civils désarmés, j’élimine des Français, c’est Valls qu’il faut remercier… »

La suite après cette publicité

La préfecture de police s’est emparée de l’affaire et annonce à BFM TV avoir déposé plainte pour apologie du terrorisme. Les services judiciaires antiterroristes ont été saisis pour faire la lumière sur ces mystérieux appels inquiétants, qui interviennent dans un contexte tendu, quelques jours après l’attaque islamiste à la préfecture de police de Paris.

>>>À lire aussi : Condé-sur-Sarthe : l’assaillant Michael Chiolo voulait « venger » Chérif Chekatt