Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Un projet de gratte-ciel suspendu à un astéroïde en orbite a été dévoilé

Publié par Nicolas F le 29 Avr 2017 à 16:36
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail


Le projet de ce bureau d’architecte dépasse toutes les prédictions futuristes. Clouds Architecture vient de dévoiler son projet de gratte-ciel inversé. Il s’agit d’une tour qui, au lieu de s’élever vers le ciel, serait suspendue dans les airs et viendrait frôler la terre.

 

Le bâtiment voyagerait chaque jour

Le mot gratte-ciel devrait être complètement inversé pour parler de ce projet hors-norme. Au lieu de s’ériger vers le ciel, ce bâtiment provenant du ciel viendrait plutôt « gratter » le sol. Le bâtiment, appelé Analemma, serait le plus grand building jamais créé. Il parcourrait des milliers de kilomètres chaque jour entre les hémisphères nord et sud, en traçant une boucle en forme de huit, passant chaque jour au-dessus de New-York.

(Clouds Architecture Office)

(Clouds Architecture Office)

(Clouds Architecture Office)

Les habitants peuvent quitter la tour en parachute

Dans sa partie inférieure, proche de la terre, il y aurait des bureaux et une zone agricole. La zone de quartiers habitables se situerait aux deux-tiers de la tour. Pour que le bâtiment puisse « flotter » dans les airs, il faut qu’il soit attaché à un astéroïde qui tourne autour de la terre. « Comme ce nouveau genre de tours peut être suspendu dans les airs, il peut être construit n’importe où dans le monde et amené jusqu’à sa destination ». L’électricité de la tour serait générée grâce à des panneaux solaires. Pour récolter l’eau, il y aurait un système de boucle semi-fermée qui filtrerait et recyclerait les provisions d’eau capturées dans les nuages. Les habitants pourraient quitter leur résidence en appareils volants ou en utilisant des parachutes.

(Clouds Architecture Office)

(Clouds Architecture Office)

0