Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Rentrée scolaire 2022 : que risquez-vous si votre enfant est absent le jour de la rentrée scolaire ?

Publié par Céline le 19 Août 2022 à 11:30
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Plus que quelques jours désormais avant la rentrée scolaire métropolitaine. Et, avec les beaux jours, il peut être tentant de vouloir faire durer les vacances un peu plus longtemps. Mais est-il finalement possible de faire rater la rentrée des classes à ses enfants ?

Que risquez-vous si votre enfant rate la rentrée des classes ?

Cette année, la rentrée des classes aura lieu au milieu de la semaine, le jeudi 1er septembre 2022. Certains parents pourraient donc avoir très envie de prolonger un peu les vacances. Mais, légalement parlant, est-il possible de faire rater la rentrée à ses enfants ?

Pour quels motifs a-t-il le droit de louper l’école ?

Depuis septembre 2019, en France, l’école est obligatoire de 3 ans jusqu’à l’âge de 16 ans. L’absentéisme est donc une infraction.

Néanmoins, la loi autorise plusieurs motifs d’absence, mais comme vous devez certainement l’imaginer, profiter des vacances n’en fait pas partie. Bien évidemment, un enfant peut ne pas assister aux cours s’il est malade. Ou bien encore si un membre de sa famille est atteint d’une maladie contagieuse, comme le Covid. Votre bambin peut également s’absenter en cas de réunion solennelle de famille ou à cause d’une absence temporaire des personnes responsables, si les enfants les suivent.

Rentrée scolaire 2022 que risquez-vous si votre enfant est absent le jour de la rentrée scolaire

Pixabay

Les sanctions en cas d’absence injustifiée ?

Cependant, il faut savoir qu’en cas d’absence injustifiée, vous êtes passible d’une amende de 135 €. Pire encore, si ces absences injustifiées compromettent l’éducation de l’enfant, vous risquez deux ans de prison. Ainsi que 30 000 € d’amende. De quoi faire réfléchir…

Dès quatre demi-journées d’absences non justifiées, le directeur de l’établissement vous convoquera pour vous faire signer un document récapitulant les mesures éducatives. Vous devrez alors vous engager à les respecter.

Enfin, si après tout cela l’absentéisme continue, le directeur peut saisir le Directeur académique des services de l’éducation nationale de la situation. Ce dernier vous adressera alors un avertissement afin de vous rappeler les sanctions risquées. Si malgré cela, les absences continuent, le procureur de la République sera saisi et une amende vous sera alors assignée.

0