Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

La semaine de 28h : cette mesure qui pourrait être mise en place très bientôt

Publié par Salomee le 20 Juin 2020 à 7:12
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Le 19, 20, 21 juin 2020 sont des dates clés pour les membres, des citoyens tirés au sort, de la Convention citoyenne sur le climat. En effet, ils doivent remettre 150 propositions innovantes pour baisser d’« au moins 40% des émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030 » . Un gros enjeu planétaire. Après 8 moins de travail acharné, ces dates sonnent enfin le début du Conseil économique, social et environnemental, une assemblée constitutionnelle française composée de représentants sociaux, qui doit rendre son verdict sur ces propositions futuristes. Retour sur les plus audacieuses de ce rapport dessinant le monde de demain.

La suite après cette publicité

À lire aussi : Le réchauffement climatique prend la forme de 467 ravages ! Une étude inquiétante…

La Convention citoyenne pour le climat rend ses propositions

Afin de réduire d' »au moins 40% les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030″ , une convention citoyenne pour le climat a été mise en place par le gouvernement français. Il s’agit de la réunion de 150 citoyens tirés au sort, travaillant depuis maintenant 8 mois sur des propositions devant servir la transition écologique indispensable de notre pays.

La suite après cette publicité
La suite après cette vidéo

Le 19, 20, 21 juin 2020 se tiendra le vote ultime de ces recommandations par le Conseil économique, social et environnemental. Si les propositions sont votées, elles seront mises en place formellement et serviront prochainement notre planète et l’humanité, actuellement en grave danger.

Après ce vote, ces propositions seront alors consignées dans un rapport, qui sera remis à l’exécutif. Elles feront ensuite l’objet soit d’un vote, soit d’un référendum, soit d’une application réglementaire directe, et cela « sans filtre » . Les modalités institutionnelles de mise en place de ces nouvelles réformes seront déterminées par le Conseil économique, social et environnemental durant ces 3 jours.

Il est temps de découvrir les recommandations audacieuses des citoyens choisis et travaillant, corps et âmes, pour créer une nation plus solidaire, propre et respectueuse de l’environnement.

La suite après cette publicité

Retour sur les propositions ambitieuses des citoyens

Parmi les propositions les plus emblématiques, on retrouve tout d’abord l’inscription dans la Constitution française, le texte fondateur de notre République, de la préservation de la biodiversité, de l’environnement et de la lutte contre le réchauffement climatique. Ensuite, parmi les 150 présentées, voici la liste sommaire des autres propositions qui ont le mérite de faire bouger les choses.

Au niveau du secteur du bâtiment, les citoyens proposent de rénover énergiquement l’intégralité des bâtiments d’ici 2040, d’interdire le chauffage des terrasses ou encore l’éclairage des magasins la nuit. De plus, lorsque la température extérieure ne dépasse pas les 30°C, la climatisation devrait pouvoir être interdite, sauf dans certaines infrastructures médicales.

La suite après cette publicité

En ce qui concerne l’agriculture, le secteur alimentaire et les accords commerciaux, la Convention citoyenne propose de taxer à 81,5% les produits ultra-transformés à forte empreinte carbone. L’argent de cette sévère taxation devant être reversé aux plus démunis. De plus, elle demande d’intégrer systématiquement des plats végétariens dans les selfs d’ici 2022 ou encore d’atteindre 50% des exploitations en agroécologie d’ici l’année 2040.

Dans le domaine de la consommation, la publicité des véhicules polluants, dans les espaces publics, les transports, les boîtes aux lettres ou encore la publicité non-consentie sur internet devraient pouvoir être interdites. De plus, les citoyens veulent investir fortement dans l’éducation à l’environnement.

Au niveau des transports, la Convention veut renforcer les bonus-malus des véhicules, les aides à la location longue durée ou encore interdire les voitures polluantes dans les centres-villes. De plus, ils veulent limiter à 110 kilomètres la vitesse maximale sur l’autoroute, ce qui a le mérite également de réduire les accidents mortels. À côté, leur souhait est d’investir dans les transports en commun, notamment en réduisant la TVA sur les billets de train. Enfin, les vols intérieurs, avec une autre alternative en moins de 4 heures, devront être strictement interdits.

La suite après cette publicité

Pour finir, en ce qui concerne le monde du travail, le but est de diminuer le travail à 28 heures par semaine, sans perte de salaire pour les smicards. De plus, le télé-travail devra être une alternative fondatrice de notre société de demain. Avec le covid-19, cette expérience a pu être testée à grande échelle, ce qui permet de mieux envisager cette transition.

Les résultats des votes seront rapidement publiés. Vous pourrez donc bientôt savoir si ces propositions deviendront les prochaines règles à suivre. Le temps presse, c’est maintenant qu’il faut agir et emprunter un chemin soucieux de l’humanité dans son ensemble et de son environnement. 

À lire aussi : Refroidir la terre : les scientifiques ont une solution facile mais dangereuse !

La suite après cette publicité