Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Le Canada déjà en pénurie de cannabis, une semaine après sa légalisation !

Publié par Mélaine le 29 Oct 2018 à 15:42
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Il aura suffit d’une semaine après la légalisation du cannabis au Canada pour que la Société Québécoise Du Cannabis (SQDC) soit en pénurie. Une pénurie qui durera jusqu’à ce que la « disponibilité des produits se soit stabilisée ».

Publicité

 

Publicité

Cannabis : les producteurs ne suivent plus

C’est la SQDC -qui détient le monopole de la vente- qui s’est exprimée sur Twitter :  « En raison des enjeux d’approvisionnement, nos succursales seront ouvertes du jeudi au dimanche seulement, selon les heures d’ouverture prévues. Nos succursales seront donc fermées les lundis, mardis et mercredis, jusqu’à ce que la disponibilité des produits se soit stabilisée. »

 

Publicité

La SQDC a inauguré, le 17 octobre dernier, ses 12 premières boutiques au Québec. C’est ce 17 octobre 2018 que le Canada est devenu le deuxième pays au monde à l’égaliser le cannabis dit « récréatif », après l’Uruguay.

 

Sauf que mercredi, l’agence avait reconnu « l’effervescence des premiers jours » , créant ainsi « une pression » sur son réseau de vente.

Publicité

 

Cannabis : les pénuries avaient été prévues

Au bout d’une semaine, elle enregistrait 138 150 commandes. Une « demande conforme aux prévisions » de la SQDC. Mais qui explique que « les producteurs auront un travail colossal à effectuer pour structurer l’approvisionnement ».

Publicité

 

Avant même la légalisation, l’institut indépendant d’analyse économique C. D. Howe avait anticipé ces pénuries. Il était assez simple, d’ailleurs, de comprendre que les seuls 120 producteurs de cannabis autorisés pas le gouvernement canadien ne réussiraient à combler que 30 à 60% de la demande dans la première année.

Abonnez vous à la Newsletter TDN

 

Publicité

Rappelons que le Canada avait adopté la légalisation afin, selon Justin Trudeau « enlever l’argent des poches des organisations criminelles » … Bien que ces dernières pourraient mettre au moins quatre ans à disparaître. Sauf si, le commerce légal n’est pas en mesure de fournir ses consommateurs.

 

Et vous ? Êtes-vous favorable à la légalisation du cannabis ? Ou, au contraire, vous pensez que sa légalisation serait une grossière erreur en France. Expliquez-nous pourquoi !

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.