Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Saccages et violences : Les débordements ont été très nombreux ce jeudi (vidéo)

Publié par Léa Lecuyer le 24 Mar 2023 à 12:09
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Ce jeudi 23 mars, les manifestants ont défilé pour la neuvième journée de rassemblement contre la réforme des retraites. Une mobilisation qui a malheureusement été perturbée par des violences et des saccages accrus comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessous.

La suite après cette publicité

À lire aussi : Qu’est-ce que la BRAV-M ? Cette unité qui terrifie les manifestants

Saccages et débordements à Paris

Pour la neuvième fois, les syndicaux ont réuni les Français pour manifester contre la réforme des retraites. Ce jeudi 23 mars, des heurts et des violences ont cependant émergé. 

La suite après cette publicité

À Paris, les incidents ont débuté dans l’heure suivant le début de la manifestation. Les policiers ont affronté les casseurs, qui se mélangeaient au cortège des opposants à la réforme des retraites, en les chargeant afin de les disperser. 

La suite après cette publicité

Les forces de l’ordre ont pour autant matraqué des manifestants au sol alors qu’ils levaient leurs mains en l’air.

Vitrine cassée, joaillerie pillée, Gérald Darmanin avait notamment évalué le nombre d’incendies à 140. Aux alentours de 22 heures, les pompiers tentaient d’éteindre encore 50 autres feux. Pas moins de 103 interpellations ont été comptabilisées à ce même moment dans la capitale, selon BFMTV.

À noter que les personnes étant présentes pour manifester contre la réforme des retraites ont veillé à ce que l’événement se passe dans les meilleures conditions. Ainsi, malgré un cortège très dense au niveau du Boulevard des Capucines, les manifestants n’hésitaient pas à s’écarter pour laisser les pompiers intervenir sur les feux en cours, et ce, tout en les applaudissant

La suite après cette publicité
Policiers blessés, saccages : Les débordements ont été très nombreux ce jeudi
9e arrondissement de Paris -TDN

À lire aussi : Cacatov : ce mélange anti CRS à base d’excréments utilisé par les manifestants va t-il faire son retour ?

Des violences présentes dans toute la France

La suite après cette publicité

À Rouen, une opposante à la réforme, âgée d’une trentaine d’années, a perdu son pouce à cause d’une grenade de désencerclement lancée par les forces de l’ordre. Elle a été transférée à l’hôpital. Dans le centre-ville, de nouveaux heurts ont également eu lieu.

Le commissariat de Lorient a également été pris pour cible, subissant ainsi des dégradations, notamment aux niveaux des fenêtres. Près de 4 000 individus étaient présents sur place selon un policier, dont 300 radicaux. Certains ont d’ailleurs mis le feu contre le portail de l’établissement.

À Bordeaux, c’est bien la porte qui précède la cour de la Mairie qui a été incendiée vers 20 heures. Alors qu’elle est censée accueillir le roi Charles III dans les prochains jours, le maire écologiste de la ville, a pris la parole sur BFMTV. « Nous ne nous laisserons pas intimider » , a alors déclaré Pierre Hurmic, tout en condamnant cet « acte criminel » .

Des saccages ont aussi eu lieu à Nantes. Les vitres brisées du tribunal administratif et l’accueil de l’institution témoignent de ces violences.

La suite après cette publicité

À lire aussi : « Coup de matraque, arrachage de lunettes » : Deux journalistes agressés par des policiers, les images chocs (vidéo)

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.