Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

La police arrête un trafiquant à la frontière avec 100 kilos… de fromage

Publié par Nicolas F le 14 Août 2017 à 11:58
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

L’histoire peut paraitre ridicule, pourtant cet homme a risqué gros en organisant un trafic de fromage. Alors que la plupart des contrebandiers ont plutôt l’allure de barons de la drogue, celui-ci ressemble à n’importe quel commerçant. Un homme qui pratiquait un commerce illégal a été arrêté par la police russe. Il avait à bord de sa voiture, plus de 100 kilos de fromage qu’il avait été acheter en Finlande.

La suite après cette publicité

(Administration frontalière de Vyborg)

Ramener du fromage est interdit

La suite après cette vidéo

Le contrebandier est apparu nerveux au moment de traverser la frontière, au poste-frontière de Yle Uutiset, entre la Finlande et la Russie. Les douaniers ont compris qu’il cachait quelque chose et ont arrêté le véhicule, un minivan Volkswagen Caravelle. En fouillant bien, les autorités ont trouvé des cachettes planquées derrière des doubles portes ou des cloisons. Le butin est incroyable. Soixante-sept meules de fromage avaient été soigneusement attachées. L’ensemble des meules pèse à peu près 100 kilos. Il s’agissait principalement d’Oltermanni, un fromage finlandais commercialisé par Valio.

(Administration frontalière de Vyborg)

Un trafic de plus en plus courant

La suite après cette publicité

En réaction à la crise ukrainienne et aux sanctions infligées à la Russie par les pays occidentaux, la Russie a interdit l’importation de certains produits étrangers. Depuis 2014, les produits laitiers font partie de ces produits qui lorsqu’ils proviennent d’Europe, des États-Unis ou d’Australie, sont considérés comme illégaux. Les Russes qui sont partis en voyage à l’étranger peuvent ramener 5 kilos de fromage à la maison, pour leur consommation personnelle. Mais la demande dans le pays est forte, et certains commerçants tentent de faire entrer du fromage européen via des filières de contrebande. Le plus gros trafiquant de fromage russe avait été arrêté en 2015, c’est alors tout un réseau organisé qui avait été démantelé. Plus de 470 tonnes de fromage de marques européennes avaient été saisies par la police russe, et les bénéfices de vente du fromage au marché noir à Saint-Pétersbourg et Moscou avait été estimés à 24 millions d’euros pour les contrebandiers.