Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

SIDA : guérir spontanément grâce à notre ADN ?

Publié par La Rédaction le 07 Nov 2014 à 8:04
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Le SIDA n’a pas encore de remède miracle, mais une nouvelle piste de recherche vient d’être découverte depuis peu. Une piste encourageante, et qui pourrait changer bien des choses… Deux hommes porteurs du VIH viennent d’être guéris spontanément ; l’un d’entre eux était malade depuis 30 ans.

Comment est-ce possible ? La réponse résiderait dans notre ADN. Les deux hommes en question ont été contaminés sans jamais avoir été malades ou avoir contracté un quelconque virus dans leur sang. Comment ça marche ? Les chercheurs auraient introduit un rétrovirus dégradé et neutralisé dans leur ADN. Cette opération a permis de retrouver le génome inactif dans les gênes des individus. Le virus était en réelle inactivé, à cause d’un système d’interruptions de l’information délivrée par le virus. Présent mais comme « passif », le VIH a donc pu être découvert, analysé, et progressivement éliminé.

Il n’y a qu’une seule chose qui puisse « bloquer » le virus de la sorte : l’enzyme Apobec, qui, comme nos défenses humanitaires, combat le virus. Normalement enrayée par la puissance de la maladie, l’enzyme a pu dans ces deux opérations prouver toute l’étendue de ses bienfaits. L’idée est donc de supprimer le virus en y intégrant une forme dégradée ; une forme qui puisse annuler l’autre et la neutraliser complètement.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

Ce serait donc un combat intérieur qui pourrait rendre l’espoir à des millions de malades atteints du SIDA. Évidemment, il faudrait que, comme dans le cas de ces deux hommes, aucune maladie ou aucun virus autre vienne rendre impossible une telle démarche. Mais cette découverte est encore au stade de l’expérience. Avec un pas aussi grand, nul doute que la science va maintenant pouvoir analyser cette nouvelle donnée et faire de son mieux pour tenter d’adopter cette méthode de guérison à tout type de profil.

 

7640087013_les-progres-de-la-lutte-contre-le-sida-sont-menaces-par-le-manque-de-financements

EN BONUS : un tampon pour se protéger du SIDA bientôt disponible ?