Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Situation dramatique en Inde : des corps de victimes du Covid-19 sont brûlés sans la rue, dans des parcs…

Publié par Quentin VIALLE le 27 Avr 2021 à 12:27
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

COVID-19. En Inde, la situation devient extrêmement anxiogène. La deuxième vague épidémique a pris de court les autorités, débordées par la montée exponentielle du nombre du malades. Plusieurs pays comme l’Allemagne et le Royaume-Uni ont promis d’apporter leur soutien.

Covid-19 : l’Inde face à l’enfer de la pandémie

Le tableau est dramatique. L’Inde a enregistré lundi un triste nouveau record de contaminations journalières à la Covid-19 pour la cinquième journée consécutive. Un bilan catastrophique, qui poussent les hôpitaux débordés à refuser des patients par manque de stock d’oxygène et de lits disponibles. Dans certaines villes, dont New Delhi, on peut notamment voir des dizaines de corps enveloppés dans des installations de fortune et incinérés en masse.

Un constat terrible pour ce pays aux 1,3 milliards d’habitants, qui pousse d’autres pays à apporter leur soutien. C’est le cas des Etats-Unis, où Joe Biden a annoncé un apport en matière première pour la fabrication de vaccins et des équipements médicaux. L’Allemagne également a promis d’envoyer dans les prochains jours de l’oxygène et une aide médicale.

Covid-19 : L'Inde et l'enfer de la pandémie

>>> A lire aussi : Japon : les familles endeuillées des suites du vaccin contre la Covid-19 seront indemnisées

Le pays confronté à un manque de vaccins

Si l’Inde est le premier producteur mondial et l’un des principaux exportateurs de la planète en vaccins, le pays connaît actuellement une pénurie sans précèdent. En effet, plusieurs états ont été contraints d’interrompre leurs campagnes de vaccination. Et pour cause, le manque de matière première provoque un fort ralentissement de la production dans certains laboratoires pharmaceutiques.

Le 5 avril dernier, la vaccination des habitants avait atteint un pic de 4,5 millions de doses injectées, contre 2,7 millions aujourd’hui. Un chiffre qui ne cesse de diminuer.

>>> A lire aussi : Variant indien : la terrible nouvelle annoncée pour la France

Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail