Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Attentat de Strasbourg : un complice du terroriste remis en liberté sous bracelet électronique

Publié par Manon CAPELLE le 05 Août 2020 à 18:31
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Soupçonné d’avoir contribué à l’obtention d’une arme pour le terroriste responsable de l’attentat de Strasbourg, un suspect a été remis en liberté sous bracelet électronique.

attentat strasbourg suspect relâché bracelet électronique

>>> À lire aussi : En pleine enquête sociale il sort son sexe et se masturbe…

Un suspect remis en liberté sous bracelet électronique

Cet homme est suspecté d’avoir contribué à l’obtention d’un revolver par le terroriste responsable de l’attentat de Strasbourg. Le suspect a été remis en liberté sous bracelet électronique. Pour des raisons de santé, le juge des libertés et de la détention (JLD) a ordonné sa liberté avec une assignation à domicile sous surveillance électronique, le 20 juillet dernier.

Le parquet national antiterroriste a fait appel à cette décision. Toutefois, la décision du juge a été confirmée ce lundi 3 août par la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Paris.

Deux membres de la famille de ce suspect avaient aussi été poursuivis dans cette affaire. Ils avaient été remis en liberté sous contrôle judiciaire, en mars dernier.

>>> À lire aussi : Xavier Dupont de Ligonnès : qui est cet homme avec qui il était au début de sa cavale ?

Il aurait contribué à l’obtention de l’arme pour l’auteur de l’attaque

Les trois membres sont issus d’une même communauté de gens du voyage. Le 2 février 2019, ils avaient été incarcérés après leur mise en examen. Ils avaient pour chefs d’inculpation « association de malfaiteurs terroriste criminelle » et « détention et cession d’arme de catégorie B en réunion et en relation avec une entreprise terroriste. »

L’enquête autour d’eux vise à savoir s’ils avaient connaissance du profil et du projet de Chérif Chekatt. Pourtant, le suspect a affirmé qu’il pensait que cette arme devait servir pour un braquage. Les deux hommes ont tenu le même discours.

Chérif Chekatt avait tué cinq personnes au alentour du marché de Noël, le 11 décembre 2018. Après 48 heures de traque, le terroriste avait été abattu par la police. Une clé USB appartenant à l’homme avait été retrouvée. Elle comprenait une vidéo d’allégeance au groupe Etat islamique.

>>> À lire aussi : Après plusieurs vols de chaussures, les habitants n’en croient pas leurs yeux quand ils découvrent qui est le voleur ! (Vidéo)

Source : BFM TV

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.